Vous êtes ici
Accueil > Actualité > 1ère édition de la Journée de la donnée : Les enjeux de la Donnée objet de réflexions

1ère édition de la Journée de la donnée : Les enjeux de la Donnée objet de réflexions

Des experts se sont retrouvés en présentielle comme en virtuelle‚ mercredi 29 septembre au Novotel Orisha de Cotonou‚ dans le cadre de la première édition de la “Journée de la donnée”. Organisées par le ministère de l’Économie et des finances à travers la Direction des systèmes d’information (Dsi) dirigée par Alain Ahounou‚ les assises doivent accoucher de recommandations pertinentes pour l’administration publique.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Les réflexions ont porté sur le thème « La donnée, patrimoine stratégique de l’Administration publique ». Quatre communications ont été délivrées à cette occasion. Elles portent sur les thèmes « La valorisation de la donnée, un nouvel enjeu structurel pour l’administration publique », « Développer une culture de valorisation de la donnée dans l’administration publique », « La gouvernance et la protection des données », et enfin‚ « La gestion de la donnée, élément stratégique de l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd) ». Nul doute sur la qualité des communicateurs. Ce sont des spécialistes béninois résidant ou non au pays. Il s’agit nommément de Alain Hugues Ahounou, directeur des systèmes d’Information du ministère de l’Économie et des finances; Pastel Gbetoho, architecte de données, formateur et auteur, depuis la France ; Béranger Rodrigue Guedou, consultant Data scientist, actuariat, finances et sciences des données, ddepuis la France; Kevin Degila, ingénieur machine learning, costumer intelligence supervisor, de MTN Bénin; William Philippe Tchekpe, gérant de la société pactilis, assurance santé et digitalisation, du Bénin ; Momboladji Balogoun, global data analyst à Gozem Bénin ; Mahuna Akplogan, docteur en intelligence artificielle, depuis la France et de Théotime Hounyo, Chef de service gestion des archives et knowledge management, du ministère de l’Économie et des finances.


Déjà reconnue comme gage de célérité et de développement‚ la dématérialisation des procédures dans l’administration publique est devenue davantage un impératif face à l’épidémie du coronavirus en vogue depuis plus d’un an. Une situation qui contraint heureusement l’administration publique à mettre la donnée plus au cœur des prises de décisions et du pilotage des politiques publiques. Aborder les enjeux y relatifs‚ c’est ce qui a amené la Direction des systèmes d’Information (Dsi) du ministère de l’Économie et des finances à initier la rencontre. « Les réflexions contribueront sans aucun doute à renforcer le rôle stratégique de la donnée dans l’administration»‚ espère Alban Bessan‚ secrétaire général du ministère de l’Économie et des finances représentant le ministre d’Etat Romuald Wadagni.
La collecte des données et leur transformation en informations utiles aux administrations et usagers ouvrent de nouvelles perspectives. Les données éclairent les prises de décision, améliorent l’offre des services au public et le fonctionnement interne de l’administration dans ses démembrements‚ s’accordent tous.

Laisser un commentaire

Top