Vous êtes ici
Accueil > Actualité > 1ère journée porte ouverte de l’Ong Sahfa : Faire de la jeunesse, le maillon fort de l’humanitaire

1ère journée porte ouverte de l’Ong Sahfa : Faire de la jeunesse, le maillon fort de l’humanitaire

Susciter chez la jeunesse l’envie d’aller de servir la communauté sans rien attendre en retour. C’est la mission que s’est confiée l’Ong Smile and happiness for all (Sahfa) en organisant le jeudi 30 mai 2019 à la plage Vicky de Togbin sa première journée porte ouverte. Cette initiative a connu une forte présence de jeunes qui sont à la quête d’éléments conséquents afin de mieux appréhender tous les contours de ce domaine.

Armand DANNOU

Présente au Togo et en Côte d’Ivoire, l’Ong Smile and happiness for all (Sahfa) fait également son chemin sur le territoire béninois dans le domaine de l’éducation. Cela se traduit en effet par les nombreuses actions que les membres de cette organisation d’origine américaine posent. Inscrit dans l’optique de faire aimer l’œuvre humanitaire à la jeunesse de Cotonou et environs, le président de l’Ong Sahfa-Bénin, Madrick Tonakambio, a organisé à l’intention du public le jeudi 30 mai dernier une journée porte ouverte. Loin d’une visite d’objets d’arts, c’était plutôt à une séance d’informations que les participants à cette première édition, ont eu droit. A cet effet, des communications ont été livrées autour du thème central de la journée : la Jeunesse et l’humanitaire. C’était également une occasion pour les volontaires ayant participé à un chantier humanitaire de partager leurs expériences avec les participants à cette première journée ouverte de l’organisation internationale. Madrick Tonakambio estime qu’il est de leur devoir de susciter auprès de la jeunesse l’envie d’aller en aide aux personnes en détresse. Car loin de ceux du troisième âge, cette mission incombe plus à la couche juvénile. Mais cette dernière reste encore réticente parce qu’elle pense que c’est non seulement une perte de temps mais surtout sans aucune rémunération. Sur ce, il invite les participants à porter loin les différents enseignements reçus. Tout en garantissant à la jeunesse que ce n’est pas parce qu’on est en chômage qu’on fait l’humanitaire, Madrick Tonakambio la rassure sur ses retombées qui sont non-négligeables. Par ailleurs, il est à noter que l’Ong Sahfa-Bénin entrevoit des actions dans les secteurs éducatif et environnemental sur le territoire national les jours à venir pour le mieux-être de tous.

Laisser un commentaire

Top