Home Actualité Football / Can Égypte 2019 / Ghana 2-2 Bénin : Des béninois se prononcent

Football / Can Égypte 2019 / Ghana 2-2 Bénin : Des béninois se prononcent

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Le Bénin a fait sensation hier pour son entrée en lice en accrochant les Black Stars du Ghana. Une performance qui n’a pas laissé indifférents les amateurs du cuire rond. Voici d’ailleurs ce que pensent quelques-uns d’entre eux.

Tchams dine Akakpo : « Dans l’ensemble du match ce n’était pas mal. Rien n’a été étrange pour moi puisque je m’attendais à ce genre de résultat. Le football aujourd’hui c’est la motivation, c’est les moyens et puisqu’on a une équipe et des structures dynamiques, forcément ça doit payer. Aujourd’hui nous avons un championnat digne du nom et je peux dire que le football est de retour au 229. Quant aux petits réglages à faire par rapport au match d’hier, je pense à mon humble avis qu’on n’est pas encore prêt pour un système avec 3 défenseurs centraux, sincèrement c’est trop tôt pour le football béninois. »

Francis Togboé : « Le Bénin a fait un bon match avec notamment un précieux point récolté. Néanmoins les erreurs défensives sont à corriger et peut-être la hiérarchie des gardiens de but. Si Michel Dussuyer peut titulariser Saturnin Allagbé pour le second match afin de voir celui d’entre les deux qu’on doit choisir pour le 3ième match contre le Cameroun, ce serait aussi bon. »

Franck Lokossou : « Les écureuils du Bénin ont fait une très bonne performance en tenant en échec les Black Stars, une équipe redoutable, très expérimentée et très disciplinée sur le plan tactique. Michel Dussuyer a vu juste en opérant deux remplacements porteurs de fruit. Je pense même que Jodel Dossou et David Djigla ont tout pour être titulaires dans cette équipe. Le coach doit maintenant appeler sa troupe à la concentration vu l’importance des rencontres à venir. »

Luc Agossou : « Je crois que face à un adversaire de ce niveau on s’en sort plutôt pas mal. On peut nourrir quelques regrets au vu des circonstances, surtout que nous avons joué une demie heure en supériorité numérique. On a également un peu reculé après le deuxième but mais il faut valoriser ce résultat et si nous sortons de bons résultats sur les matchs à venir nous n’aurons alors là aucun regret. Nous avons une belle équipe surtout des joueurs qui sont conscients de leur potentiel. Il faut maintenant s’améliorer surtout que les buts encaissés sont largement évitables.  Nous sommes sur le bon chemin et il faut pour le reste faire preuve d’humilité et de dynamisme. L’État d’esprit est très bon. »

Arlette Towou : « Moi je suis animée par deux sentiments : la fierté et la déception. Je suis fière parce que nos ambassadeurs ont tenu tête au Ghana qui est une grande équipe. Mais avec ce que j’ai vu hier, le Bénin aurait dû chercher coûte que coûte à gagner car on ne sait pas comment les autres matchs vont se passer. J’ai fait un abonnement spécialement pour regarder la CAN et je serai encore au rendez-vous pour supporter les Écureuils. »

Marcel Mèvognon : « J’ai constaté qu’un grand travail a été effectué durant la phase de préparation des écureuils, surtout sur le plan physique. Souvent nos joueurs n’arrivent pas à montrer un grand jeu lors de la deuxième partie de leur match mais contre le Ghana ils ont tenu jusqu’à la fin. A part quelques erreurs, les écureuils ont démontré que le Bénin n’est plus une petite nation de football et à voir le classement FIFA des deux nations au mois passé, nous pouvons rêver grand avec cette équipe. »

Propos recueillis par Pérez LEKOTAN

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!