Home Actualité Sagesse du Fâ/ Lêtê-Sa (4) : La force physique, un allié faillible (Comment la queue du cheval est devenue un signe de victoire)

Sagesse du Fâ/ Lêtê-Sa (4) : La force physique, un allié faillible (Comment la queue du cheval est devenue un signe de victoire)

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Savez-vous pourquoi des rois et des adeptes Vodoun agitent souvent la queue du cheval comme signe de victoire ? La quatrième partie du Fagléta sur Lêtê-Sa vous renseigne. Ce fagléta qui met en scène le Cheval et la Grenouille montre aussi que la force physique ne suffit pas à elle seule pour réussir dans la vie. Le récit est assuré par Bokonon Déguénon Aditi Hinhami, de Hlagba-Dénou arrondissement de Massi, commune de Zogbodomey.

Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU

La Grenouille et le Cheval avaient un même géniteur. A la mort de celui-ci, une guerre de succession au trône paternel éclata entre eux. La situation devenait si inquiétante qu’ils se rendirent chez Mintolonfin en vue qu’il leur rende justice. Mintolonfin leur donna une date pour trancher l’affaire.

Le moment venu, il déposa le trône près de la mer. Les dissidents iront chercher le siège royal au détour d’une course d’endurance. Sera sacré roi celui qui prendra en premier le trône. Avant le jour fixé par Mintolonfin, la Grenouille, soucieuse se rendit chez un Bokonon. Le signe ‘’Lêtê-Sa’’ apparu et le Bokonon lui signifia qu’elle ne pouvait gagner cette compétition que grâce à l’aide de sa progéniture. Il lui recommanda de les aligner tout le long du chemin jusqu’à la plage.

Le jour de la compétition, le Cheval se confiait à son excellence dans la course. Il se sentait donc favori pour hériter du trône. Mais grâce aux prescriptions du Fâ et son intelligence, la Grenouille déjoua tous les pronostics. Au signal de Mintolonfin, la Grenouille se cacha sous un tas d’ordure. Le Cheval la croyant tout derrière demanda à chaque fois si elle vient. L’enfant-Grenouille qui se trouvait alors là répondait par l’affirmative au Cheval. Ce dernier voyant donc la Grenouille à ses trousses, accélérait chaque fois pour ne pas être devancé. Ainsi, avant la destination, il tomba évanoui. L’enfant-Grenouille près de la mer apporta le trône à son père. La Grenouille fut donc intronisée roi. Et il lui est remis la queue du Cheval en signe de victoire. C’est pourquoi les adeptes de Vodoun Ninsouwxé ont souvent à la main la queue du Cheval.

Leçon : Plusieurs leçons se dégagent de ce récit. D’abord, l’importance des enfants transparaît. Ensuite, le Fâ apparaît comme facteur de réussite. Enfin, la force ou la capacité physique seule ne donne pas la victoire; il faut mettre de l’intelligence car un adversaire apparemment faible peut étonner.

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!