Home Actualité Mesures d’atténuation des effets du Covid-19 : Action de grande portée qui force l’admiration du Cnp

Mesures d’atténuation des effets du Covid-19 : Action de grande portée qui force l’admiration du Cnp

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Le gouvernement a annoncé le mercredi 10 juin, le décaissement d’un montant de 74,12 milliards de F Cfa pour relancer l’économie, donner un nouveau souffle aux entreprises, aux ménages et autres agents économiques impactés par la crise sanitaire liée au Covid-19. Cette décision hautement sociale est saluée par le Conseil national du patronat du Bénin (Cnp-Bénin) qui lors d’une conférence de presse, a invité le gouvernement à mettre un comité en place pour conduire l’opération.

Par Raymond FALADE

Le rôle joué par le gouvernement depuis l’avènement de la crise sanitaire du Covid-19 n’est plus à démontrer. Et le Conseil national du patronat du Bénin (Cnp-Bénin) n’a manqué d’aucune occasion pour faire des propositions aux autorités en charge de la gestion de cette crise pour limiter les dégâts. Selon le président par intérim de Cnp-Bénin Eustache Kotingan, des rencontres se sont multipliées entre organisations patronales, organisations des travailleurs et entreprises, pour proposer au gouvernement quelques mesures d’atténuation, d’assouplissement, d’accompagnement et de relance économique ››.

À cet effet, les organisations patronales et organisations des travailleurs ont soumis le 21 avril 2020, un mémorandum au gouvernement a-t-il indiqué. C’est d’ailleurs ce qui a amené le gouvernement à prendre dès le 27 mai 2020, un certain nombre de mesures d’atténuation et d’assouplissement au profit des entreprises. Il s’agit de ‹‹ l’autorisation de circulation de véhicules de transport en commun et la réouverture des bars ››.

La plus grande décision qui a réjoui plus le patronat béninois est celle prise en conseil des ministres du mercredi 10 juin dernier. Elle est relative à la mise en place d’un montant de 74,12 milliards pour non seulement relancer l’économie béninoise mais aussi donner un peu de souffle aux entreprises ainsi qu’aux ménages et autres agents économiques. ‹‹ Il s’agit là d’autant d’actes ou actions de grande portée qui forcent l’admiration du Cnp-Bénin, de toutes les organisations d’employeurs et de travailleurs ››, a salué Eustache Kotingan. Pour lui, ces mesures sont venues à point nommé car, elles donneront un nouveau souffle aux entreprises béninoises et à l’économie en générale.

Pour une bonne gestion des fonds, le Cnp-Bénin a suggéré au gouvernement de mettre en place ‹‹ un comité bipartite ou tripartite (gouvernement-organisation d’employeurs-travailleurs), pour la gestion et la mise en œuvre de ces mesures de relance économique dans les meilleurs délais possibles ››.

Le Conseil national du patronat du Bénin (Cnp-Bénin) est également revenu lors de cette sortie médiatique, sur le mode d’emploi de ces fonds. Selon Eustache Kotingan, les sous débloqués par le gouvernement seront utilisés comme suit :

1- un soutien d’un montant de 63,38 milliards de F Cfa au profit des entreprises. Cette dotation est destinée à la prise en charge, selon le cas, de 70% du salaire brut des employés déclarés sur une période de trois mois, au remboursement des crédits de Tva, à l’exonération du paiement de la taxe sur véhicule à moteur pour ceux qui ne l’ont pas encore payée au titre de l’année 2020 ou à sa conversion en crédit d’impôt au titre de l’année 2021 pour ceux qui l’ont déjà payée, à la prise en charge des loyers commerciaux sur trois mois au profit des agences de voyage déclarées.

Elle est également destinée à la prise en charge intégrale des factures d’électricité pendant 3 mois pour les hôtels et les agences de voyage à hauteur de 4,1 milliards de F Cfa. Ce point intègre aussi un fonds de bonification de 30 milliards de F Cfa par lequel l’Etat garantit une ligne de crédit de 100 milliards de F Cfa à taux zéro pendant un an pour les prêts au profit des clients des Systèmes financiers décentralisés et pendant 3 ans pour les prêts bancaires. Les frais d’étude des dossiers des demandeurs de ces crédits sont également supportés par l’Etat.

2- un appui de 4,98 milliards F Cfa destinés aux artisans et acteurs de petits métiers affectés par la pandémie. Il prend en compte 55.000 personnes de ces catégories (professionnels de la coiffure, de la couture, de la soudure, de la menuiserie, petites vendeuses, etc.) qui se sont inscrites sur la plateforme digitale ouverte à cet effet, ainsi que dans les mairies et centres de promotion sociale.

3- une subvention de portée générale, qui s’applique à tous les citoyens, sur les tarifs de l’électricité et d’eau pour un montant de 5,76 milliards de F Cfa.

A tout ceci s’ajoutera une subvention particulière au profit des pauvres et extrêmes pauvres dès la fin de l’opération de leur identification qui est en cours.

-un soutien de 63,38 milliards F Cfa au profit des entreprises et destiné à prendre en charge selon le cas, 70% des salaires brut des employés déclarés sur une période de trois mois, au remboursement des crédits de Tva.

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!