Home Actualité Godomey : Croix et bannière sous l’échangeur

Godomey : Croix et bannière sous l’échangeur

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Sous l’échangeur de Godomey, les passagers, particulièrement les conducteurs de taxi-motos souffre le martyr. Ils doivent déployer des trésors d’ingéniosité pour rallier Cotonou-Abomey-Calavi dans les deux sens du fait d’un tronçon délabré.

Par Arnauld KASSOUIN (Coll. Ext.)

Conducteurs de motocyclettes et plus particulièrement les “Zemidjans” se plaignent et implorent le secours des autorités publiques. La circulation sur la bretelle qui prolonge le trafic local depuis la superette ”Bénin marché” vers Godomey pour Abomey-Calavi, principale voie  de desserte qu’empruntent  les habitants des deux agglomérations est devenue impraticable car, dans un état de   dégradation fort inquiétante. «Voie pratiquement délabrée, mal faite et détériorée, elle nous cause d’énormes problèmes, elle est même parsemée d’embûches si nous pouvons le dire ainsi », souligne Marcel Djego «Zemidjan» de Cotonou. Surtout à l’endroit qu’occupent habituellement les vendeurs de chaussures, et habits ainsi que les  commerçantes de poisson fumé. Cette voie pavée  est devenue un piège à homme. De gigantesques nids de poules, et autres excavations parsèment par endroit ce qui tient lieu de chaussée et constitue de véritables entraves pour les usagers de ce tronçon. Outre cela, la vue qu’offre la voie pavée à ce niveau ressemble à une file sinusoïdale. Et pour y circuler en tant que conducteur, faut-il s’armer d’ingéniosité, resté agrippé au système de freinage au risque d’user précocement les patins à roue de son véhicule. Un exercice musculaire abdominal auquel sont soumis les usagers de ce passage.

Plaintes

Les conducteurs de taxis-motos clament à qui veut les entendre, leur indignation face à l’état de la voie de Godomey. Alors que certaines routes sont asphaltées dans le grand Nokoué, il n’en demeure pas moins que nombre de voies de desserte demeurent impraticables, car n’ayant pas bénéficié de travaux de réfection. Ceci n’est pas de nature à rassurer les usagers dont notamment les conducteurs de taxi-motos qui ne savent plus à quel saint se vouer, surtout en ce qui concerne cette voie de qui ceinture presque l’échangeur de Godomey, en allant à Abomey-Calavi. Les Zémidjan se plaignent non seulement d’épuisement physique, mais encore d’être victimes aussi parfois d’agressions et de braquage la nuit ou au petit matin. «Les maux qu’engendre l’état de dégradation de cette voie sont nombreux» a fait savoir Félix Medji. Pour Dapogan Monnirou, lui aussi conducteur de Taxi-moto : « nous étions très heureux quand nous avions constaté que cette voie, la principale d’ailleurs qui relie Cotonou à Abomey-Calavi allait bénéficier des travaux d’asphaltage, mais contre toute attente, c’était juste des tuyaux de canalisation qui ont été posés dans les caniveaux.  Notre calvaire a repris de plus belle et nous appelons les autorités, le chef de l’Etat de nous venir en aide pour que la voie soit à nouveau accessible à tous », supplie-t-il.

Réhabilitation de 237 km de voie

Pour rappel, les travaux d’asphaltage prévoient l’aménagement et la réhabilitation de 237 km de voies primaires comme secondaires… à Cotonou. Les travaux sont divisés en six (6) lots répartis en deux groupes. Il est également envisagé des travaux de bitumage et de pavage de rues dans certaines villes du Bénin comme : Abomey (41 km), Abomey Calavi (71 km) Bohicon (35km), Lokossa (29km), Natitingou (36km), Porto Novo (90km) et Sémè Podji (37km). Le nombre total de kilomètres des rues des travaux, est de 646 km de voies pour une bourse de 900 milliards FCFA.

Au regard des constats faits sur le terrain, il est à espérer que des travaux aillent effectivement à leur terme et qu’au besoin, d’autres réalisations complémentaires viennent combler un tant soit peu, les attentes des populations.

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!