Home Actualité Parrainages : Gildas Agonkan réplique à Reckya Madougou

Parrainages : Gildas Agonkan réplique à Reckya Madougou

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Les responsables du parti Union progressiste (Up) auraient saisi les fiches de parrainage de leurs élus a déclaré la candidate au poste de présidente de la république Rékiatou Madougou lors d’un point de presse, vendredi 12 février. Ce qui n’est pas vrai, a rétorqué le député Gildas Agonkan invité de l’émission ‘’Grand format’’ de la Télévision Canal 3 du dimanche 14 février. « Officiellement, le parti ‘’Les démocrates’’ ne nous a pas saisis » a déclaré l’élu du peuple qui a démenti que le parti ait confisqué des parrainages.

Par Raymond FALADE

Selon Gildas Agokan, le parrainage n’est pas une innovation béninoise. Il est emprunté des grandes démocraties. En réalité, ce n’est pas le parrainage en lui-même qui fait polémique mais plutôt les conditions de sa mise en œuvre.

Sur l’accusation portée contre le parti Union progressiste par les démocrates notamment leur candidate au poste de présidente de la république Rékiatou Madougou, Gildas Agonkan a indiqué qu’elle a mené une démarche « souterraine pour débaucher » leurs élus. « Officiellement, le parti ‘’Les démocrates’’ ne nous a pas saisis. Mieux leur président l’a dit, même si on leur donnait le parrainage, ils ne prendront pas a-t-il indiqué. Et d’expliquer que « ce qui est terrible, c’est que au moment où ils disaient qu’ils n’ont pas besoin de nos parrainages, par derrière, leur candidate Rékiatou Madougou passe par des moyens souterrains pour débaucher au sein de notre entité politique nos députés et nos maires ». Selon lui, si l’ancienne ministre de Yayi n’a pu être candidate, c’est parce qu’elle n’a pas mené des démarches officielles. « Et la candidate Rékya l’a dit lors de sa conférence de presse le vendredi dernier, que « c’est lorsque j’ai la certitude que certains maires et députés m’ont donné la certitude de leurs capacités à me parrainer que je me suis engagée dans le processus » a-t-il souligné.

Dans le rang de l’opposition, on parle de confiscation du parrainage. Ce qui n’est pas le cas a insisté Gildas Agonkan. « Il y a une bonne partie qui a parrainé le président Patrice Talon. Une autre partie qui a fait le parrainage pour le duo représentatif des Fcbe, Soumanou Djimba et Hounkpè ». a-t-il confié. « Lorsque au niveau des Démocrates, le président du parti dit qu’ils ne sont pas prêts à faire la démarche et qu’ils n’en veulent même pas, qu’est-ce que nous devons faire ? Nous avons regardé au niveau de leur parti quelle est la personnalité représentative qui souhaite faire la démarche » a expliqué l’élu du peuple. C’est ainsi qu’il a été décidé au niveau de l’Up que « nous n’allons pas voir ailleurs que dans le bureau politique des Démocrates. Et lorsque le président a dit non, celui qui a dit que je veux, c’est un vice-président » a-t-il faire savoir. Et de préciser que « quand on parle de Kohoué, on a l’impression que c’est un militant simple des Démocrates. Il est vice-président des Démocrates ». Pourtant a-t-il soutenu, « madame Reckya n’est dans aucune position dans le bureau politique. Dans près des 100 membres du bureau des Démocrates, vous n’allez voir figurer nulle part Reckya Magougou ». Pour Gildas Agonkan, Rékiatou Madougou a monté un plan qu’il n’a pas marché.

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!