Home Société Covid-19 : « Nous devons faire foi aux vaccins »‚ Wilfried Léandre Houngbédji

Covid-19 : « Nous devons faire foi aux vaccins »‚ Wilfried Léandre Houngbédji

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Depuis quelques semaines, le Bénin connait une forte recrudescence de la Covid-19. Au-delà du respect des gestes barrières, le gouvernement a invité les populations à se faire vacciner pour éviter les formes graves de cette pandémie. Malgré cet appel, certaines personnes sont encore réticentes. Ce qui amène d’autres personnes averties à proposer au gouvernement l’introduction du « pass sanitaire » comme la France. 

Par Raymond FALADE

Le sujet a été au rendez-vous de l’émission digitale « Rendez-vous avec le porte-parole » du vendredi 27 août. Pour le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbedji, l’Etat béninois met beaucoup plus l’accent sur la sensibilisation et le respect des gestes barrières. A cet effet, a-t-il rappelé, à la fin du mois de juillet, avant d’aller en congé, « le gouvernement a indiqué que les grands regroupements doivent être à terme subordonnés à la présentation de la carte de vaccination, donc un pass sanitaire ». Ainsi, les organisateurs de ces activités qui rassemblent du monde avaient été invités à sensibiliser leur cible afin qu’elles se fassent vacciner. « Depuis quelques jours vous avez vu que quatre ministères ont signé un communiqué pour annoncer l’interdiction des manifestations culturelles et festives. Tout cela rentre dans la logique du gouvernement d’aller étape par étape et si demain sur la base de l’avis que les autorités sanitaires et scientifiques nous donnent, il s’avère nécessaire d’imposer la vaccination, donc d’imposer le pass sanitaire, le gouvernement après analyse fera les choix en conséquence pour renforcer la protection de nos concitoyens face à cette pandémie » a-t-il confié. 

Faire foi aux vaccins

Sur la disponibilité du vaccin, le secrétaire général adjoint a fait savoir au cours de cette émission que l’objectif du gouvernement c’est de faire en sorte que progressivement tous les béninois se fassent vacciner. « Dans cette perspective, les actions ont commencé à l’être, nous commandons du vaccin, nous en recevons aussi. Les vaccins ont une certaine durée de vie, il va sans dire que pour 11 millions de personnes, on ne peut pas commander 11 millions de vaccin d’un seul coup parce que le rythme de vaccination peut faire à terme que vous avez des doses de vaccination expirées. Sécurité sanitaire oblige, on ne peut administrer des vaccins périmés à la population. Nous faisons tout pour que tous nos compatriotes qui veulent bien répondre à l’appel du gouvernement de se faire vacciner dispose du vaccin et soient protégés », a rassuré Wilfried Houngbédji. Certains doutent encore des vaccins qui sont envoyés en Afrique et souhaitent voir les autorités à divers niveaux donner l’exemple. Mais elles le font déjà a fait remarquer le porte-parole du gouvernement. « Le président de la république et les autres officiels ne se font pas vacciner en catimini. Tout au moins, vous avez suivi, le Chef de l’Etat a été vacciné en public et les vidéos ont circulé partout. Il en est de même pour les ministres de la santé et des affaires sociales » a-t-il indiqué. Par ailleurs, le secrétaire général du gouvernement a fait observer qu’il est impossible d’aller « mettre la caméra sur chaque autorité qui va se faire vacciner ». Si le chef le chef de l’Etat a donné l’exemple, « c’est pour vous dire que nous devons faire foi aux vaccins qui sont amenés dans notre pays parce que la responsabilité du gouvernement est de veiller à ce que les produits de qualité arrivent », a-t-il conclu.

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!