Home Actualité Mouvement de mécontentement : Ce que réclament les enseignants aspirants

Mouvement de mécontentement : Ce que réclament les enseignants aspirants

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Les aspirants au métier de l’enseignant (Ame) ne sont pas contents. Ils ont déclenché le lundi 25 octobre, un mouvement de mécontentement.

Dénommé “école en alerte”, « ce mouvement consiste pour chaque Aspirant à porter une banderole rouge au front, au bras, au poignet ou à la hanche dès qu’il franchit le seuil de son école/collège, et en salle de cours ». Selon la motion signée du délégué de l’Union nationale des aspirants au métier de l’enseignant du Bénin (Unameb) Cocou Aouissi, ce mouvement de mécontentement se déroule du lundi 25 au vendredi 29 octobre. « Les mouvements pourront passer au dépôt de la craie si satisfaction n’est pas donnée »‚ prévient également l’Union dans la motion.

Les aspirants au métier de l’enseignant réunit au sein de l’Unameb réclament entre autres, une relecture sans délai du contrat en cours pour y inclure, une durée de 12 mois/12, une augmentation des émoluments en général et au primaire en particulier, une réduction du quota horaire hebdomadaire pour les Aspirants du secondaire, un congé de maternité pour les dames Ame, le déploiement sans délai des aspirants en attente, pour occuper les élèves qui ont déjà perdu plus d’un mois de cours et l’organisation des séances de formation ou de recyclage à l’endroit des Ame.

Par Sêmèvo B. AGBON

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!