Home Économie Lutte contre la corruption : Le cheval de bataille de l’Oif et de la Cbdh

Lutte contre la corruption : Le cheval de bataille de l’Oif et de la Cbdh

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Pas de développement pour un pays sans une lutte conséquente contre la corruption. L’homme étant en amont et en aval de ce combat, il est de bon ton de lui garantir un meilleur respect de ses droits. C’est ce qui justifie d’ailleurs la tenue le vendredi 12 novembre dernier à Azalaï Hôtel de Cotonou de l’atelier nationale de lutte contre la correction. Étaient de la partie, plusieurs acteurs aussi bien de la société civile et que politiques. Des communications avaient meublé cet atelier.

Par Armand D.

« La lutte contre la corruption pour un meilleur respect des droits de l’homme ». C’est en effet autour de cette thématique que plusieurs acteurs de la chaîne de lutte contre ce phénomène se sont retrouvés. La Commission Béninoise des Droits de l’Homme (Cbdh) était en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIif) et l’Afcndh, pour l’organisation d’une telle initiative. A cet effet, les différents acteurs de la chaîne de lutte contre la corruption au Bénin avaient effectué le déplacement de Azalaï Hôtel pour apporter leurs approches de solutions à ce fléau qui retarde le développement dans bon nombre de pays. Représentant le ministre de la Justice et de la Législation, le Dac Ulrich Togbonon a remercié les initiateurs. Il n’a pas manqué d’évoquer l’importance que revêt un tel atelier de réflexion à un moment où le régime du président Patrice Talon fait de cette lutte, un cheval de bataille contre la corruption. Pour le Président de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (Cbdh), Clément Capo-Chichi, la lutte contre la corruption reste et demeure la préoccupation quotidienne aussi bien des autorités béninoises que du citoyen lambda. Il est à retenir de son propos que le respect des droits de l’homme dans cette lutte contre la corruption doit être de mise. Le président Clément Capo-Chichi salue cette initiative de l’Oif qui consiste à impliquer différentes institutions nationales de promotion des droits de l’homme dans cette lutte contre la corruption. Une occasion pour lui d’exhorter les autorités à divers niveaux de faire en sorte que la corruption soit bannie de nos administrations.
Plusieurs panels avaient meublés cette journée de réflexion sur la corruption au Bénin. Le président Cyriaque Dossa de la Criet Serge Prince Agbodjan de la Cbdh et Étienne Badou de l’Anlc ont successivement présenté leurs communications à l’assistance.

Recommandations…

Au terme des travaux, trois (3) recommandations ont été formulées par les participants. Il s’agit de la mise en place des textes pour la lutte contre la corruption; la mise à la disposition du cadre de concertation, un financement autonome; un appel à la fédération des autres organisations de la société civiles qui œuvrent a été lancé pour l’effectivité de la lutte contre la corruption.

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!