Home Actualité Education de qualité à la maternelle/primaire : Validation de la revue alternative et de dialogue État-Osc

Education de qualité à la maternelle/primaire : Validation de la revue alternative et de dialogue État-Osc

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Le Projet « Systématisation de l’exercice de la redevabilité axée sur les normes de qualité dans le secteur des enseignements maternel et primaire » de l’Ong Changement social Bénin (CsB) a débouché, vendredi 16 septembre sur un atelier national inclusif de validation de la revue alternative et de dialogue État-Osc.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Le gouvernement a défini des normes de qualité de l’éducation. Les Osc intervenant dans ce secteur veillent à leur effectivité. Réunies aux côtés des autres acteurs étatiques au sein des cadres de concertation, ils travaillent tous dans le dialogue afin que les apprenants jouissent de bonnes conditions.
L’organisation de cet atelier de validation de la revue alternative et de dialogue État-Osc illustre à nouveau la démarche participative prônée par l’Ong Changement social Bénin (CsB). « Nous sommes là maintenant pour valider le rapport qui vaut pour tout le pays à travers quelques tendances lourdes que nous avons dégagées. Nous n’avons pas la prétention de rester à Abomey-Calavi et de rédiger des rapports d’envergure nationale. Il faudrait que chaque acteur se retrouve dans ce que nous produisons et que chaque acteur puisse s’en servir sans en être étranger », a exprimé Ralmeg Gandaho, président du conseil d’administration de l’Ong CsB.

 

LIRE AUSSI : Désengorgement des prisons au Bénin : L’Ong Changement social Bénin œuvre pour une application effective des peines alternatives

En 2020, les organisations de la société civile (Osc) intervenant dans le sous-secteur des enseignements maternel et primaire ont ramené du terrain, sous l’égide de l’Ong CsB des données importantes sur 1034 écoles primaires parcourues. Elles ont fait l’objet de dialogue avec le ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp) qui a donné suite favorable au plaidoyer du projet en mettant en place suivant arrêté, depuis mars 2021 les cadres de concertation au niveau de chaque département. « Après ce travail des Osc nous avons été très ravis des ateliers de consolidation organisés dans chaque département où ces Osc ont restitué à travers CsB les observations faites sur le terrain en présence des Ddemp qui ont vraiment eu la substance de l’essentiel constaté dans leur département. Ce qui a suscité assez d’échanges », s’est réjoui Ralmeg Gandaho.
Au sein de ces cadres de concertation sont réunis les différents acteurs de l’école. « Nous nous réunissons pour faire des analyses sur les résultats scolaires », explique Nomma Chérifatou, représentante du président du cadre de concertation de l’Alibori à cet atelier. Au niveau de ce département septentrional, « le dernier conseil a recommandé [par exemple] la réalisation des clôtures de nos écoles au niveau de chaque commune », dévoile-t-elle.
Le projet « Systématisation de l’exercice de la redevabilité axée sur les normes de qualité dans le secteur des enseignements maternel et primaire » a aussi outillé les Osc spécialisées dans le domaine de l’éducation et le sous-secteur des Enseignements maternel et primaire sur les normes de qualité définies par le gouvernement. « Pour nous c’est une co-construction : offre et demande ensemble, on dégage une feuille de route ensemble pour corriger le tir, ou du moins pour prendre de nouvelles initiatives afin d’assurer une effectivité de l’arrêté portant règlement intérieur ou des normes EQF », a réaffirmé Ralmeg Gandaho.

 

LIRE AUSSI : Rentrée scolaire 2022-2023 : Les écoles s’ouvrent ce jour

Le projet est soutenu par la Coopération Suisse à travers son opérateur Gfa Consulting group. L’approche basée sur les droits humains, est ce qu’il y a d’intéressant chez l’Ong CsB, a salué Henri Valot, représentant du groupe. « Aujourd’hui les droits humains sont menacés ; le monde va mal, et il faut avoir des défenseurs », a-t-il lancé. La vérification communautaire est pertinente, en cela qu’elle ne se fait pas ex nihilo mais se base sur des critères, en l’occurrence le règlement intérieur de l’école. Henri Valot salue également les recommandations dont elle est souvent assortie pour aider l’État à atteindre les objectifs en matière d’éducation de qualité. Ces cinquante dernières années, les pays qui émergent, a-t-il fait constater, sont ceux qui investissent dans le capital humain, dans une éducation de qualité. Mais il s’agit là, dit-il, d’une « décision politique qui demande à avoir une perspective ».
L’exercice de revue alternative a reçu la pleine participation de toutes les autorités (préfets, maires, ministère), relève et salue également Ralmeg Gandaho. Les acteurs étatiques s’en félicitent.
« Cette revue alternative du secteur de l’enseignement est très importante. Pour avoir pris part à plusieurs ateliers j’ai compris que dans le système éducatif il faudrait que tous les acteurs se donnent la main pour que les apprenants puissent étudier dans de très bonnes conditions », encourage Chellon Pierre Hounkandji, Directeur départemental des enseignements maternel et primaire (Ddemp) du Zou.
« Les constats qui reviennent très souvent lors des collectes d’information sur les problèmes de l’école, concernent notamment les infrastructures adéquates, le maintien des filles à l’école, la participation communautaire, l’inexistence de point d’eau dans certaines écoles. CsB va sur le terrain, partage avec l’ensemble des acteurs tous les constats qui sont faits et on essaie de voir ce qu’il faut faire pour qu’il y ait amélioration. Cela permet à nous acteurs du système public de colmater les brèches, de voir ce qu’on peut faire pour que notre système éducatif soit performant », décrit-il.

En lançant les travaux au nom du directeur de cabinet du Memp, le Ddemp/Atlantique, est allé dans le même sens et estime que « Cette activité de redévabilité capitale vient à point nommé pour accompagner la qualité de l’offre éducative dans le système des enseignements maternel et primaire ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!