Home Culture Retour aux origines et développement : La Reine Mère Semevo Dr Dòwòti Désir crée le Corps Impérial Agoodjié de la Diaspora Africaine
Corps Impérial Agoodjié de la Diaspora Africaine

Retour aux origines et développement : La Reine Mère Semevo Dr Dòwòti Désir crée le Corps Impérial Agoodjié de la Diaspora Africaine

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Un Corps Impérial Agoodjié de la Diaspora Africaine (Icaad), c’est une initiative de la Reine Mère Sèmèvo Dòwòti Désir, universitaire, éducatrice, militante des droits de l’homme et leader interconfessionnel. Dans le cadre de l’opérationnalisation du Corps fondé en 2022, le Bénin a accueilli du 19 au 24 février, un pèlerinage inaugural effectué par une délégation internationale de femmes.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

La Reine Mère de la Diaspora Africaine Dr. Sèmèvo Dòwòti Désir, membre du Haut Conseil des Rois du Bénin (Hcrb) travaille à constituer une armée civile d’Agoojié des temps modernes. Elles seront des femmes actrices de développement et de changement, des bâtisseuses de ponts entre celles du Bénin et de la diaspora. A cet effet, l’Icaad se veut « un programme éducatif et de leadership pour les femmes qui cherchent à se transformer personnellement dans la poursuite de la justice sociale », définit la Reine Mère Dr. Dòwòti Désir.

Mme Ramona Ndlov fait partie du premier groupe d’Agoodjie. Le projet l’a subjuguée surtout en ce qu’il comble son besoin de renouer avec ses origines. « En 2022, j’ai suivi les interviews en ligne de la Reine Mère Sèmèvo I sur le fait que le Vodou est une théologie de la libération. Elle a parlé des Agoodjié et de la façon dont certaines d’entre elles ont formé ceux qui ont résisté à Ayiti [Haïti] et dans d’autres endroits de la diaspora. En même temps, je cherchais un moyen de me connecter plus profondément avec la lignée de mon père », témoigne Ramona Ndlov.

LIRE AUSSIHaut Conseil des Rois du Bénin : La Reine Mère Séminvo Dr Dòwòti Désir fait son entrée

Le Bénin, berceau historique de ces femmes guerrières, a accueilli la tournée inaugurale de l’Icaad. Ndlov fait partie de la délégation internationale de femmes qui accompagne la Reine Mère. Elles ont passé un séjour de cinq jours riche en expérience et découverte : visite de sites importants, tels que la ville sainte de Cana, les anciens champs de bataille des Agoodjié (les légendaires femmes guerrières du royaume historique du Dahomey).

Et aussi, rencontres avec des personnalités royales, à savoir leurs majestés la Reine Mènon Kpodjito Zognidi, Majesté Langanfin Glèlè Togbe ; le nouveau roi de d’Abomey, Sa Majesté Dada Dêwènondé Gbêhanzin, et Sa Majesté Dada Agonlinhossou Yêto Kandji, roi d’Agonlin qui célèbre d’ailleurs 30 ans de règne.

Des noms forts, avec les conseils de l’historien Dah Toussaint Ahomagnon, ont même été donnés aux quatre femmes de la délégation, Leanna Browne, Delisha Marshall, Alanna Morris et Ramona A. Ndlovu.

« Je suis si heureuse d’être venue. Voir les gens et la terre, si semblables au pays natal de mon père, est à la fois un baume et un stimulant pour mon esprit. Il y a eu tellement de moments forts dans ce voyage jusqu’à présent : avoir l’occasion de poser des questions à la Reine Mère sur l’histoire ; apprendre l’histoire de la traite des esclaves sur le lieu même où les événements clés se sont produits ; interagir avec les Béninois ; manger ici au Bénin des plats que j’ai toujours mangés à la maison et quand je rendais visite à ma grand-mère paternelle à T&T (comme le poisson, le gombo et les fruits frais) », confie, heureuse, Mme Ramona Ndlov.

Année du retour

A travers l’Icaad, la Reine Mère entend s’impliquer activement dans le développement. Aussi bien à travers la reconnexion avec la terre ancestrale que la réalisation de projets de développement économique de la diaspora africaine en République du Bénin par le biais du tourisme patrimonial et des énergies renouvelables.

« Notre voyage au Bénin est le début d’une série de programmes publics et éducatifs transatlantiques proposés pour 2023-2024 qui favorisent la diplomatie culturelle en dissipant les malentendus au sein des communautés africaines mondiales », annonce Dr. Dòwòti Désir. Les « objectifs incluent l’excavation de dynamiques historiques complexes qui soulignent les liens profonds entre la République du Bénin et les Amériques ».

Appelées ‘’cadettes’’, les femmes du Corps Impérial Agoodjié de la Diaspora Africaine (Icaad) « ont pour mission de poursuivre le travail de construction de ponts de la Décennie Internationale des Nations Unies pour les Personnes d’Origine Africaine 2015-2024 ».

Le Palais royal de la diaspora africaine met aussi la pression pour que l’Année de la réconciliation soit le thème de l’Année du retour au Bénin. Un souhait qui tire sa légitimité de l’Acte constitutif de la Décennie du retour de la diaspora africaine 2020-2030 de l’Union africaine.

La question du ‘’retour’’, le Corps Impérial Agoodjié de la Diaspora Africaine en fait « mission d’importance stratégique ». Mission que soutient le Haut conseil des rois du Bénin. La Reine Mère rencontre aussi à propos, des membres de la société civile « pour discuter des prochaines étapes liées au Droit au retour des descendants africains, et de la conférence en attente du Forum permanent des Nations unies pour les personnes d’ascendance africaine prévue pour mai 2023 ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!