Home Actualité Autorité de régulation du secteur de la santé : Six mois de grandes actions à l’actif des membres du collège
Autorité de régulation du secteur de la santé

Autorité de régulation du secteur de la santé : Six mois de grandes actions à l’actif des membres du collège

Par flat
0 Commentaire

Six mois après leur installation, les membres du collège de l’Autorité de régulation du secteur de la santé (Ars) comptent plusieurs actions et réalisations à leur compteur. La création de cette autorité s’inscrit dans la vision du chef de l’État d’assurer aux populations béninoises, une meilleure qualité des soins de santé.

Par Béni AGBAYAHOUN

Les membres du collège de l’Autorité de régulation du secteur de la santé (Ars) ont été installés dans leur fonction le 12 septembre 2022. Leur détermination à satisfaire aux attentes que le chef de l’Etat a placées en eux s’est matérialisée à travers les multiples actions qu’ils ont initiées et menées durant leurs six premiers mois d’exercice.

Les textes statutaires de l’Ars prévoient la mise sur pied de deux commissions pour l’organisation du travail. C’est à cette tâche que la commission s’est attelée dès son installation. Il s’agit de la Commission régulation et ressources, changée en Commission gouvernance et ressources (Cgr) et de la Commission qualité des soins de santé (Cqss).

Les membres du collège de l’Ars ont ensuite procédé à la relecture des textes fondateurs de l’organisme puis procédé à des réajustements. Il s’agira entre autres de l’identification claire des fonctions de l’Ars, de l’augmentation du nombre des sessions ordinaires, de l’intégration du Conseil de Surveillance de l’agence béninoise de régulation pharmaceutique (Cs-abrp) ainsi que de la Cellule de contrôle et d’inspection des structures de prestations de soins médicaux (Cci-spsm) comme organes de l’Ars et bien d’autres. Ces réajustements se sont déroulés après une appréciation de la nature et de la qualité de l’interaction de l’autorité avec ces deux structures.

Le collège a également élaboré un règlement intérieur, une charte et une politique de prévention et de gestion des conflits d’intérêts. Tout ceci en vue de faciliter la collaboration entre les acteurs et contribuer au bon fonctionnement de l’Ars.

L’autorité a également entrepris de visiter les formations sanitaires du pays. Ainsi depuis novembre 2022, les membres du collège de l’Ars ont visité plusieurs formations sanitaires à savoir, le chantier de l’hôpital de référence d’Abomey-Calavi, le centre de santé d’Avrankou, l’hôpital de zone d’Adjohoun. Le Centre hospitalier universitaire départemental de l’Ouémé et du Plateau (Chud-op), le Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga (Cnhu-Hkm) et même l’infirmerie de la prison civile de Cotonou n’était pas du reste.

Autres chantiers

Un autre projet phare inscrit au programme des activités à mener par l’Ars, c’est la certification des structures de soins et l’accréditation des professionnels. À cet effet, les membres du collège de l’Autorité de régulation du secteur de la santé ont été outillés sur la thématique des sécurités sanitaires et du processus de certification. Les actions en vue de la certification des structures de soins devraient aboutir d’ici la fin du deuxième trimestre de l’année.

Par ailleurs, l’Ars a tenu le 14 février, une rencontre avec les jeunes docteurs en médecine et en pharmacie. Une rencontre au cours de laquelle l’autorité a présenté aux participants, les offres actuelles et celles à venir en termes d’opportunités de travail dans le domaine de la santé au Bénin. Une initiative qui a pour but d’inciter ces professionnels de santé à rester sur place afin de mettre leurs compétences au service du secteur de la santé au Bénin.

Toutes ces actions de l’Autorité de régulation du secteur de la santé ne font que confirmer l’espoir que le chef de l’Etat a mis en eux lors de leur installation quand il affirmait « mon espérance va au-delà des mots, parce que le parcours de chacun de vous mérite bien qu’on vous fasse confiance aveuglement ».

LIRE AUSSIAutorité de régulation du secteur de la santé: L’aube d’une gouvernance consciencieuse

LIRE AUSSIDroit en santé sexuelle et reproductive : Les jeunes de Tori-Bossito apprennent le plaidoyer

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!