Home Actualité Fermeture des frontières avec le Niger : Le Bénin prend acte d’éventuel impact
Niger

Fermeture des frontières avec le Niger : Le Bénin prend acte d’éventuel impact

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Les pays membres de la Cedeao ont décidé dimanche 29 juillet, de fermer leurs frontières avec le Niger pour protester contre le renversement du président Mohamed Bazoum. En application de cette décision, le Bénin a fermé le lendemain ses frontières avec le Niger. Une décision forte qui ne sera pas sans conséquences sur les deux pays notamment le Niger, principal partenaire du port de Cotonou.

Pour ce qui est du Bénin, les autorités ont pris acte de leur décision ainsi que les impacts négatifs qu’elle pourrait engendrer. « Le Bénin était à cette conférence où les décisions ont été prises. Donc, toutes les décisions prises par la Cedeao sont appliquées par les États membres et celles qui concernent le Bénin seront également appliquées et sont appliquées » a indiqué vendredi, le secrétaire général adjoint du gouvernement, porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji.

En conférence de presse avec le ministre des Affaires étrangères Olushegun Adjadi Bakari, il a expliqué que la décision de la Cedeao « n’est pas de pays à pays ». « Nous sommes solidaires des décisions prises parce que nous y étions et nous appliquons les décisions » a-t-il souligné. Il reconnait tout de même que cette décision aura d’impact mais « ça ne serait que le Bénin ». « On posera la même question d’impact au Nigéria, au Sénégal et à tous les autres pays » a-t-il confié.

Aujourd’hui, la vraie question croit Wilfried Léandre Houngbédji, c’est de savoir si « la Cedeao et ces pays membres se donnent les moyens de respecter les décisions qu’ils ont prises, de les mettre en œuvre ».

« Ce n’est pas une question d’impact individuel. C’est une question de principe général et de décisions prises au niveau de la communauté » a renchéri le ministre des Affaires étrangères. Le Bénin fait partie « de la communauté et nous appliquons les décisions de la communauté » a conclu Olushegun Adjadi Bakari.

Par Raymond FALADE

 

LIRE AUSSI : Olushegun Bakari : « Il s’agit d’aller libérer et réinstaller un président [Mohamed Bazoum] régulièrement élu »

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!