Home Actualité Inventaire de matériels pour les élections générales de 2026 : Urnes vieillissantes, isoloirs irrésistibles, cantines obsolètes…, la Cena plaide pour le renouvellement des matériels électoraux
Cena

Inventaire de matériels pour les élections générales de 2026 : Urnes vieillissantes, isoloirs irrésistibles, cantines obsolètes…, la Cena plaide pour le renouvellement des matériels électoraux

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

La Commission électorale nationale autonome (Cena) s’active déjà pour une bonne organisation des élections générales de 2026 surtout en ce qui concerne les matériels électoraux. Lundi 23 septembre, les responsables de l’institution ainsi que d’autres acteurs impliqués dans le processus se sont réunis à Cotonou pour la validation du rapport d’inventaire et de sécurisation du matériel électoral pour les prochaines consultations électorales.

Par Raymond FALADE

L’atelier de ce lundi a réuni entre autres, les membres du Conseil électoral et de la Direction générale des élections, les représentants des préfets, les directeurs techniques de la Cena, les membres des Organisations de la société civile, des représentants des députés. Ces travaux constituent « le premier pas qui va nous conduire à 2026 pour les élections générales » a indiqué le directeur général des élections Boucary Abou Soulé Adam.

L’atelier a pour objectif de présenter aux participants, le rapport de l’inventaire et de sécurisation du matériel électoral devant servir à l’organisation des élections générales à venir. Les statistiques de ce matériel électoral varient en fonction des conditions d’entreposage. Or ces dernières ne sont pas optimales par endroit et le matériel est exposé aux intempéries. « Cette rencontre est donc le lieu, non seulement de vous présenter pour validation le point du matériel mais aussi d’échanger et d’opiner sur les quantités qui seront utilisées pour l’organisation des élections générales à venir » a indiqué le président de la Cena, Sacca Lafia.

Cena

Trois communications suivies de débat ont été données au cours de cet atelier. Elles portent respectivement sur « le rapport d’inventaire 2023 », « la problématique de la gestion de la logistique électorale : situations actuelles et perspectives » et sur le « renouvellement du matériel électoral à l’horizon 2026 : démarche méthodologique ».

En effet, pour chaque consultation électorale, la Cena doit acquérir une vingtaine de catégories de matériels électoraux et commandé la production d’une quinzaine d’imprimés et de documents électoraux. « C’est un défi logistique qui n’est jamais gagné d’avance » a relevé Rufin Domingo, directeur du matériel et des opérations de la Cena. Il a souligné que « le renouvellement du matériel électoral ne concerne pas l’ensemble des catégories de matériels électoraux ». Mais il « concerne partiellement certaines catégories ».

L’avantage est que certains types de matériels peuvent être réutilisés pour plusieurs scrutins. Au nombre de ceux-ci se trouvent le matériel lourd notamment les urnes et les isoloirs. Entre deux élections et à défaut de magasin d’entreposage propre à la Cena, le stockage et la conservation de matériels électoraux se fait dans l’enceinte des mairies, des arrondissements, des maisons des jeunes et des loisirs ainsi que dans certains commissariats de police.

Après chaque élection, la Cena organise systématiquement un inventaire du matériel pour faire l’état des lieux et pour débarrasser également les locaux d’entreposage des matériels désuets et encombrants. Elle ramène ensuite à son siège, certains types de petits matériels réutilisables tels que les lampes électriques, les cachots, les encreurs, les actes à tampon etc.

Le défi du renouvellement de matériels électoraux

Le dernier inventaire réalisé par la Cena a été fait au lendemain des élections législatives de janvier 2023. Au terme, plusieurs constats s’observent. « Les urnes disponibles en stock sont vieillissantes et ont perdu pour la majorité leur caractère transparent ou devenir transmissibles » a noté Rufin Domingo. Quant aux isoloirs réalisés en bois », ils « ne résistent pas plus de deux ans aux conditions climatiques, ils ne sont pas écologiques et leurs stocks a besoin d’être renouvelés ».

Les cantines non seulement, elles sont devenues obsolètes, mais elles seront très encombrantes en cas d’élections couplées prévient le directeur du matériel et des opérations de la Cena. « Il est donc nécessaire que dans la perspective du prochain cycle électoral, qui consacrera la première année avec l’année électorale en 2026, et ou la Cena aura à organiser des élections couplées : législatives, communales puis l’élection du président de la République, que des réflexions sérieuses soient menées pour une amélioration de la gestion de la logistique » propose-t-il.

Le présent atelier vise alors « à procéder à la présentation et à la validation du rapport de l’inventaire post électoral du matériel et à recueillir des propositions idoines pour une meilleure gestion de la logistique lors des consultations de 2026 ». De façon spécifique, l’atelier se propose de valider le rapport de l’inventaire de 2023, d’avoir une carte électorale avec précision de la qualité du matériel électoral et de proposer des solutions pour une meilleure et durable conservation du matériel et enfin de faire des propositions concrètes pour le renouvellement du matériel électoral, à l’horizon 2025.

 

LIRE AUSSI : Coup d’État au Niger, sanctions de la Cedeao : Joseph Djogbénou donne la position de l’UpR

LIRE AUSSI : Sylvain Itte et militaires français : Macron cède à la demande du Niger après des mois de résistance

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!