Home Uncategorized Abomey : Le creuset “Danxomè Kassoudo” appelle au respect de la tradition et à l’union autour du roi
Grandes cérémonies à Abomey

Abomey : Le creuset “Danxomè Kassoudo” appelle au respect de la tradition et à l’union autour du roi

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Le creuset Danxomè Kassoudo dirigé par Dah Sodjo, tout en invitant le roi d’Abomey, Dèwènondé Gbêhanzin à dénouer plusieurs situations conflictuelles et suffisamment dramatiques pour le royaume, prône la paix et invite tous les Houégbadjavi à resserrer les rangs autour du roi, surtout en cette période de grandes cérémonies à Abomey.

Prenez de l’avance sur l’actualité en rejoignant la chaîne WhatsApp de Bénin Intelligent

Alors que les Houégbadjavi entament à partir de ce 10 novembre 2023, les grandes cérémonies à Abomey pour communiquer avec leurs ancêtres à travers différents rituels, quelques feuilletons à épisodes épiques sont d’actualité à Abomey.

LIRE AUSSI:

Affaire palais privés du Danxomè : La thèse de l’acharnement

Sur toutes les lèvres, on évoque la situation à Canan où en pleine cérémonies des “Dadassi” (rituels organisés pour donner en mariage des adeptes à tous les rois du Danxomè), le préfet du Zou, évoquant des risques de troubles à l’ordre public, a pris un arrêté pour tout suspendre et ordonner la fermeture du Palais qui abritait lesdites cérémonies commencées depuis plus de trois ans.

Un acte qui suscite indignation. Les gardiens de la tradition ont été choqués dans leur amour propre par une telle décision orchestrée en complicité avec d’autres dignitaires du royaume au nez et à la barbe du roi. Il faut souligner qu’ à Canan, on compte jusqu’à huit palais royaux de différents souverains de Danxomè.

Complètement abandonnés et envahis par la brousse, deux d’entre eux ont eté réhabilités par Dah Langanfin. Le Palais Djako de son grand-père Dada Guézo et celui de son père Dada Glèlè, appelé Mingbomè. Dah Langanfin qui s’est donné pour devoir d’organiser ces rituels ne serait pas la personne idéale, argumentent certains hauts dignitaires pour justifier l’acte posé par le préfet.

Un acte qui suscite indignation. Les gardiens de la tradition ont été choqués dans leur amour propre par une telle décision orchestrée en complicité avec d’autres dignitaires du royaume au nez et à la barbe du roi. Il faut souligner qu’ à Canan, on compte jusqu’à huit palais royaux de différents souverains de Danxomè.

Mais ces arguments sont balayés du revers de la main par la plupart des autres hauts dignitaires du royaume. Dah Agbadonou se dit outré par tout ce qui se passe. Il y voit de la politique. Dah Houngê Tchématoun tient le même discours et fustige ceux qui tirent la ficelle de cette crise à Canan. Dans le sillage de cette décision du préfet du Zou, il faut rappeler que l’organisation de toutes les cérémonies dans tous les palais royaux de sa juridiction est interdite.

Face aux conséquences, les appels pressants

Cette situation a fait que, plusieurs cérémonies n’ont pu se faire. Or, du vivant du roi Kêfa Sagbadjou Glèlè, une consultation de l’oracle a révélé qu’il y a deux rois Houédogni et Dédjanangni qui ne sont plus de ce monde et dont les cérémonies ne sont pas finies. Tant que ces cérémonies ne sont pas achevées, le royaume ne sera pas en paix, a rappelé Dah Tognidi.

Selon notre source, le nouveau roi Dèwènondé Gbêhanzin a fini les cérémonies du regretté Houédogni sans poursuivre et achever celles de Dédjanangni. Cela risque de peser lourd sur le royaume, prévient Dah Tognidi. Pour certains, sans la finalisation desdites cérémonies à Abomey, il ne devrait pas avoir les manifestations en cours.

Selon notre source, le nouveau roi Dèwènondé Gbêhanzin a fini les cérémonies du regretté Houédogni sans poursuivre et achever celles de Dédjanangni. Cela risque de peser lourd sur le royaume, prévient Dah Tognidi.

Le creuset Danxomè Kassoudo sous le leadership de Dah Sodjo Kèhounton se dresse aussi contre les agissements tendant à battre en brèche les recommandations de la tradition, aussi bien dans le feuilleton de Canan et toutes ses tentacules que dans d’autres dossiers où c’est le statu quo.
On évoque également et abondamment d’ailleurs, la crise de succession à Gbindo de même que le choix du Kpoguê du Assista de la lignée du célébrissime roi Guézo (Voda): ce que le Creuset Danxomè Kassoudo qualifie de feuilleton à plusieurs épisodes sensibles.

L’ombre qui plane

L’ombre de ces principaux sujets non résolus plane sur ces cérémonies en ce mois de novembre 2023. Face à tout ceci, Le Creuset Danxomè Kassoudo tout en se montrant ardent défenseur de la tradition, exigeant que tout soit mis en oeuvre pour achever les céréminies et libérer le dossier de Gbindo conformement, non seulement au choix révélé par l’oracle, mais aussi aux injonctions du Tribubal d’Abomey, invite à respecter le trône que dirige Dada Dèwènondé Gbêhanzin, l’actuel souverain.

LIRE AUSSI:

Valorisation du site palatial d’Abomey : La lignée Hwegbaja crie à l’exclusion

Affichant leur soutien indéfectible au roi, les membres du creuset se donnent pour mission de fédérer les énergies autour du souverain, de conjurer la division et de restaurer les valeurs authentiquement ancestrales. C’est le mot d’ordre de Dah Sodjo Kèhounhon, président du Creuset. Rien ne doit ébranler le trône des Houégbadjavi, martèle t-il. Ce n’est pas le moment de la division, mais de la remobilisation.

Source extérieure

Prenez de l’avance sur l’actualité en rejoignant la chaîne WhatsApp de Bénin Intelligent

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!