Home Actualité Rencontres internationales de la bande dessinée : Immersion dans l’univers des bédéistes francophones

Rencontres internationales de la bande dessinée : Immersion dans l’univers des bédéistes francophones

Par Sêdaminou Béni AGBAYAHOUN
0 Commentaire

La deuxième éditions des Rencontres internationales de la bande dessinée (Ribd) se déroulent à Porto-Novo, Cotonou et Abomey-Calavi du 27 au 30 mars. La cérémonie de lancement a eu lieu mercredi 27 mars aux Ateliers Sika à Cotonou.

Les activités de cette 2e édition des Rencontres internationales de la bande dessinée (Ribd) ont démarré par une conférence d’ouverture. Elle a porté sur le thème : Imaginaires linguistiques et francophonie dans la bande dessinée en Afrique francophone. Les panélistes, Catmouse James et Zineb Benjelloun ont fait un tour d’horizon sur leur rencontre avec la bande dessinée, leurs techniques et pratiques de cet art ainsi que l’impact de la langue dans le transfert du message. En l’occurrence le français.

Le rendez-vous a pour but de « célébrer des auteurs, autrices, créateurs, créatrices ». Il se veut une initiative « ouverte, fédératrice et dynamique », souligne Laura Maclet, attachée de coopération pour le français à l’ambassade de France et référente du projet Ressources éducatives.

LIRE AUSSI :

Exposition «N.art.urel» : Une vingtaine d’artistes s’extériorisent en forêt à Pahou

L’édition 2024 des Ribd s’articule autour du thème « Avatars et identités de la bande dessinée francophone ». Elle met un accent particulier sur la nouvelle génération d’artistes émergents.Les bédéistes de plusieurs pays prennent part à ce rendez-vous. Notamment la Suisse, France, Belgique, Cameroun, Togo, Madagascar, Maroc et bien-sûr le Bénin pour ne citer que ceux-là.

Les Rencontres internationales de la bande dessinée s’inscrivent dans deux cardes. Dans un premier temps, la mise en œuvre du Projet Ressources éducatives, piloté par l’Institut français du Bénin. D’autre part, la célébration du mois de la francophonie.

Le français comme vecteur

Les Ribd viennent en réponses aux problématiques liées à la francophonie. Notamment, « la question des environnements professionnels, quelle structuration, quelle économie pour la chaine du livre en Afrique et au-delà, quel dialogue, quelle collaboration possible entre professionnels, coût des dispositifs d’accompagnement pour les jeunes talents, les usages de la langue française dans des dynamiques et dispositifs de création dans les œuvres et leur promotion et la question de l’intégration de la littérature de jeunesse dans les apprentissages », énumère Laura Maclet.

Zineb Benjelloun et Catmouse James réalisent leurs œuvres en français. Et la raison est « évidente ». « C’est une langue qu’on a héritée de notre histoire avec la France », fait remarquer Zineb. Catmouse James, de son vrai nom Dinah Rajemison Ramanoara est graphiste, illustratrice et dessinatrice de bande dessinée. Elle voit le français comme un outil qui « nous permet de dépasser des frontières ». « Personnellement, ça me permet de faire de la bande dessinée, de raconter chez moi, avec cette langue, aux autres », reconnait la créatrice malgache. « L’avantage de la langue », reconnait Zineb Benjelloun, c’est qu’elle peut être lue partout.

L’autre temps fort de cette cérémonie de lancement c’est le vernissage de l’exposition « Bande dessinée en Afrique – une génération émergente ». Exposition, rencontres professionnelles, conférences, projections de films, ateliers, médiations jeunes publics. Plusieurs activités sont prévues pour permettre une belle exploration et une fructueuse immersion pour les bédéistes en herbes.

LIRE AUSSI :

Un pavillon Bénin à la Biennale de Venise en Italie, Une première

Concours « Livre ton livre » : Coup double de l’Ong Mata-Yara contre la dépigmentation

Exposition «N.art.urel» : Une vingtaine d’artistes s’extériorisent en forêt à Pahou

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!