Home Débats Tribune du Dr. Karim Limam : Artéfact humain contre-nature
Humain

Tribune du Dr. Karim Limam : Artéfact humain contre-nature

Par Arnauld KASSOUIN
0 Commentaire

De manière générale, toute construction humaine porte en elle des avantages et des inconvénients, selon qui la regarde ou la subit : l’homme ou la nature. Il en est de même pour tout phénomène naturel, qui parfois peut être violent et catastrophique pour l’homme. Comment ne pas être contre-nature ?

Jacques Attali (Les Echos 2019) disait : « s’il est un point constant dans ce que j’annonce et dénonce dans mes recherches depuis plus de quarante ans, c’est l’artificialisation du vivant. Le moment est venu d’en prendre enfin conscience, et de réagir, si on veut éviter le pire et aller vers le meilleur ».

Dynamiques de la vie

Si l’on laisse des forêts, des courts d’eau et des zones naturelles en libre évolution, les peuples apprendront que le monde du vivant sans aménagement humain n’est pas inabouti ; loin de là, il vit tout simplement sa vie durablement dans un équilibre certain. Ce qui permettrait de remettre sur ses pieds le rapport au vivant, nécessaire et crucial, pour notre avenir commun et partagé avec la nature. Jamais sans elle. On ne pourra plus envisager de solutions aux questions de l’énergie, des transports, du bâti, des industries et de leurs déchets, ou encore de l’agriculture, sans prendre compte et de façon sérieuse, les dynamiques de la vie.

On ne pourra plus brandir l’argument de la productivité et de l’emploi pour lancer certains projets pouvant nuire aux dynamiques de la vie dans le respect de la nature. L’humain ne sera jamais l’unique acteur d’un monde passif, pétri mais malheureusement, trop souvent détruit par notre rapacité. L’habitabilité du monde passe et passera toujours par le monde du vivant que gouvernent les forces vives de la vie que nous puisons dans notre berceau naturel et protecteur.

Réensauvagement

D’après Jane Goodall (éthologue), « les forêts couvrent 30% de la surface terrestre et abritent 80% de la biodiversité mondiale ; avec les océans elles sont nos poumons (absorbant et stockant du dioxyde de carbone tout en émettant de l’oxygène). Si les forêts meurent, c’est probablement la fin pour nous. C’est pourquoi nous devons agir maintenant ! ».

En effet nous constatons de plus en plus, que le dérèglement climatique et la perte de biodiversité qui l’accompagne, touchent dorénavant tous les écosystèmes et tous les pays du monde entier. Certains ont la chance de s’en sortir mieux que d’autres, et l’on pourrait souligner que l’Europe se débrouille assez bien en développant de multiples projets de réensauvagement afin de sanctuariser et de restaurer d’immenses zones et de les repeupler (on reconstitue des forêts disparues, et réintroduit des animaux que l’on protège).

L’Europe semble avoir trouvé une très bonne stratégie. Jane Goodall mise sur la jeunesse pour changer le monde, elle reste persuadée qu’avec une prise de conscience accrue et des programmes éducatifs et humanitaires de plus en plus nombreux (comme par exemple Roots and Shoots déployés sur 68 pays), les jeunes de tous les pays, réussiront à prendre l’avenir de leur planète entre leurs mains pour que le monde du vivant et celui des Hommes, retrouve sa dynamique de vie et de prospérité commune.

LIRE AUSSI :

Aouga Ange Mario, membre du Parlement des jeunes du Bénin : « La jeunesse doit absolument devenir une force de proposition »

Nous pourrions enfin, illustrer tout ceci, par le poème de Jacques Prévert, intitulé : Pour faire le portrait d’un oiseau.

Karim LIMAM est physicien du bâtiment et maître de conférences HDR. Il cumule une trentaine d’années d’expériences dans l’enseignement, la conduite de divers travaux de recherche et la gestion de projets nationaux et internationaux. Il est également l’auteur de « Un aveugle au paradis », ouvrage paru en 2022 aux Editions du Lys bleu.

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!