Vous êtes ici
Accueil > Économie > 2ème édition de Gmc : L’équipe ‘’Cobra’’ championne et représentera le Bénin en Russie

2ème édition de Gmc : L’équipe ‘’Cobra’’ championne et représentera le Bénin en Russie

La 2ème édition béninoise du concours de simulation d’entreprise et de stratégie managériale dénommé “Global management challenge” édition 2018 organisée par l’Ong Foram initiatives est à sa fin. La cérémonie de clôture a eu lieu le mercredi 26 juin à l’auditorium de l’Ecole nationale d’économie appliquée et de management (Eneam) à Cotonou, avec la proclamation des résultats et l’annonce de l’équipe gagnante qui va représenter le Bénin à la phase mondiale dudit concours en Russie.

Par Raymond FALADE (Stag.)

54 équipes au départ, 8 finalistes, une seule à l’arrivée, celle dénommée “Cobra”. Elle est composée de trois membres. Tous étudiants à l’Eneam de Cotonou. Il était question pour les équipes en compétition lors de ce challenge basé sur un simulateur de haut niveau, d’analyser les données précises et complexes de l’entreprise virtuelle, de développer son identité et de la rendre la plus compétitive possible, dans toutes ses dimensions : commerciale, production, finance, ressources humaines, marketing, communication, RSE, etc. Ce concours, la plus grande compétition de stratégie et de gestion au monde lancé le 7 juin 2019 à l’Université d’Abomey-Calavi (soit deux semaines de concurrence) pour le Bénin, a permis aux participants de travailler ensemble et aussi de prendre des décisions notamment dans le domaine de l’entrepreneuriat. La phase finale mondiale de Global management challenge édition 2018 est prévue pour se tenir du 3 au 7 juillet 2019 à Ekaterinburg, en Russie. Elle réunira plusieurs pays dont le Bénin qui est à sa deuxième participation après celle de 2010 grâce à l’Ong Foram initiatives. Ce qui a réjoui Olusegun Charles Vidjannagni, secrétaire exécutif de ladite Ong. A l’en croire, son objectif est atteint. Il a émis le vœu que le Bénin puisse être toujours représenté en Russie chaque année. L’équipe championne du Bénin à travers son chef, s’est félicitée également pour le sacre. Pour le chef de l’équipe ‘’Cobra’’ gagnante du trophée national, c’est maintenant que le plus dur commence. « L’objectif c’est de briller en Russie » a-t-il lancé. Il promet au nom de ses camarades se mettre au travail dès maintenant pour ne pas faire piètre figure à la phase mondiale. Le parrain de cette édition, l’honorable Epiphane Honfo a félicité également l’équipe gagnante. Selon lui, les jeunes doivent oser et créer pour s’affirmer dans le monde. Il a pris l’engagement d’accompagner toute initiative qui s’inscrit dans ce cadre. Jeune député au Parlement béninois, il a rassuré les jeunes et tous les participants à cet événement de propositions de lois et des textes au profit de la jeunesse notamment dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Pour rappel, le Global management challenge (Gmc) est une simulation économique d’un marché de vente de produits où des entreprises dirigées par des équipes de jeunes managers et /ou d’étudiants sont en compétition sur le plan de la stratégie et de la gestion afin d’avoir les actions de plus haute valeur boursière. Toute la compétition est gérée électroniquement via Internet et les décisions des équipes en compétition sont évaluées par un logiciel spécial. Cependant les participants ne sont pas en compétition contre des ordinateurs, mais les uns contre les autres et de ce fait leurs décisions s’influencent mutuellement. Les équipes participantes sont en charge de la gestion d’une entreprise qui va concevoir, fabriquer et commercialiser trois produits de grande consommation sur les marchés africains, européens et Internet. Les équipes devront donc diagnostiquer l’entreprise virtuelle, établir une stratégie chiffrée et développer leurs compétences opérationnelles dans les secteurs clés de l’entreprise. Les univers concurrentiels sont créés par les équipes elles-mêmes en fonction de la croissance de leur entreprise. Dans ce tournoi, les participants sont ainsi placés en parfaite adéquation avec la réalité du monde économique.

 

Laisser un commentaire

Top