Vous êtes ici
Accueil > Actualité > 62e édition de la fête nationale : Une célébration plutôt féministe

62e édition de la fête nationale : Une célébration plutôt féministe

La célébration de la 62e édition de l’accession de l’ex Danxomè à la souveraineté internationale, fait surtout honneur à la femme béninoise. Les prestations des femmes au cours du défilé militaire du 1er août sur l’avenue de la Marina ont été la grande attraction des spectateurs.

Par Sêmèvo B. AGBON

Armées de faux fusils artisanaux‚ leur destination n’est que cette avenue de La Marina. À l’opposé de leurs ancêtres‚ les Agoojié qui vont héroiquement défendre le royaume contre l’envahisseur français‚ elles vont plutôt égayer les enfants de la République indépendante.

Le clou des manifestations de la 62e édition de la fête nationale a été l’excellente animation culturelle donnée par une quarantaine de jeunes femmes vêtues des tuniques des amazones. Le chef de l’État lui-même a ri gorge déployé.

 

LIRE AUSSI : Avenue de la Marina : «J’ai la faiblesse de penser que c’est la plus belle du monde désormais»‚ W. L. Houngbédji

 

Avec une parfaite maîtrise des pas‚ la troupe vedette a exécuté des danses aussi bien du sud que du nord‚ message du brassage et de l’unité de toutes les cultures désormais rassemblées.
Avant elles‚ ce sont déjà les femmes en treillis dont on parle peu qui ont‚ elles aussi‚ impressionné les Béninois. La compétence féminine au sein de l’Armée n’est pas souvent vue ou valorisée. Existe-t-il une Générale d’armée ? Les Béninois l’ignorent.

Le défilé de ce 1er août a révélé aux populations que les femmes béninoises ont aussi leur place au sein des Forces de défense et de sécurité (Fab). Certaines occupent même des fonctions sensibles qu’on aurait destiné au genre masculin.

Les femmes ont fait sensation à chacun de leur passage. Non pas qu’elles aient mis en avant leur beauté physique. Mais parce que le public les a vues dans des fonctions traditionnellement à connotation masculine.

 

LIRE AUSSI : Célébration du 1er août 2022 : Sentiment unanime de fierté

 

Les hourras spontanés ont éclaté à chacun de leur passage. Les populations ont été impressionnées de voir une femme conduire par exemple une grue, un engin lourd, un blindé, ou diriger un peloton essentiellement composé de soldats. Certaines ont même exécuté des pas d’une rare violence au point qu’un spectateur a lâché : « On ne peut pas exécuter ces pas en étant enceinte ».

Que la femme béninoise d’aujourd’hui et de demain reste valeureuse‚ brave comme celles d’hier. Telle est d’ailleurs le souhait du pays à travers le dévoilement du monument de l’amazone. Ce qui a fait dire au président Talon que « Les mots courage, bravoure, force, combativité et honneur ne sont pas exclusifs au genre masculin ».

Le défilé militaire offert au peuple béninois, ce 1er août 2022, a confirmé ces propos du chef de l’État lors du dévoilement du monument de l’amazone. Le féminisme, ce n’est donc pas le slogan des femmes à existence déréglée, mais la démonstration des compétences qui forcent le respect. C’est cela que le Bénin reconnaîtra désormais à chaque édition de sa fête nationale. Puisque les manifestations dans ce cadre sont définitivement délocalisées à la place de l’amazone.

Laisser un commentaire

Top