Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Abimbola : «il [Dénagan] se voulait aussi un enfant du monde»

Abimbola : «il [Dénagan] se voulait aussi un enfant du monde»

 

« Il est des nouvelles dont la nature et la gravité vous plongent dans le désarroi et la consternation. C’est ce que nous éprouvons en ce moment avec l’information qui nous est parvenue ce lundi 22 novembre : le rappel prématuré à Dieu de notre compatriote, vedette de la chanson, Janvier Denangan HONFO à l’âge de 54 ans. Percussionniste hors pair, maniant avec virtuosité les tam-tams, tambours et autres instruments traditionnels béninois, il a su chanter avec beaucoup de justesse et parfois de lyrisme, le Wémé profond et le Plateau dont les rythmes lui étaient familiers.

Révélé par le concours « Découvertes RFI » en 1990, il s’était installé en Allemagne où il s’était spécialisé dans la musicothérapeutie en même temps qu’il explorait, avec une infinie délicatesse, les racines musicales du Bénin. Il était, se disait-il, « le plus fidèle des héritiers de Sagbohan Danialou », mais en même temps, il se voulait aussi un enfant du monde qui intégrait à sa musique les influences heureuses de sa rencontre avec l’Occident. Il laisse à la postérité une discographie riche de six albums et d’une cinquantaine de chansons dont beaucoup sont devenues des classiques du répertoire national. Nous présentons à la famille musicale béninoise nos condoléances les plus attristées et à ses parents, nos regrets les plus émouvants.
Vive l’artiste !

Babalola Jean-Michel Hervé Abimbola

Ministre du Tourisme, de la culture et des arts

Laisser un commentaire

Top