Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Accès à l’énergie électrique : 209 localités électrifiées d’ici 2023

Accès à l’énergie électrique : 209 localités électrifiées d’ici 2023

D’ici décembre 2023, 209 localités du Bénin sortiront de l’obscurité. Ceci, grâce à l’électrification de 133 nouvelles localités rurales et l’extension/densification du réseau dans 76 localités péri-urbaines réparties dans 11 départements et 62 communes. C’est à travers un projet du gouvernement dénommé Projet d’électrification rurale (Peru) lancé le jeudi 22 juillet à la mairie d’Adjarra.

Par Raymond FALADE

D’un coût global de 47,06 milliards de Fcfa, le Projet d’électrification rurale (Peru) est financé entre autres, par la Banque africaine de développement (Bad) à hauteur de 40,5 milliards de Fcfa, 6,4 milliards de Fcfa sur le budget national destinés à l’électrification de 33 localités rurales et 872 millions de Fcfa sur le budget de l’Aberme qui est le maître d’ouvrage. Selon le coordonnateur du projet Peru, la consistance de ces travaux concerne 809 Km de réseau moyenne tension (Hta), 1.085 Km de réseau basse tension (Bt), 225 postes de transformation pour une puissance totale de 47.200 Kva, 4.500 foyers d’éclairage public, 48.400 branchements promotionnels, la réalisation d’étude d’Apd pour l’électrification de 500 nouvelles localités rurales et l’extension/densification du réseau dans 300 localités péri-urbaines et la réalisation d’adduction d’eau et le raccordement à l’électricité de 35 écoles dotées de cantines scolaires.
Le directeur général de l’Aberme dans son intervention, a mis l’accent sur le caractère social de ce projet. Francis Tchekpo a fait savoir que son exécution durera 48 mois et prévoit plus de 48.000 branchements promotionnels des ménages dont le coût ne dépassera pas les 25.000 Fcfa. Cette initiative a été saluée par la première autorité d’Adjarra, la localité qui a abrité le lancement officiel de ce projet. Le maire Germain Wanvoegbe a rappelé que la lumière, facteur de sécurité et de développement, est plus indispensable pour assurer l’éducation des enfants, l’autonomisation des femmes, l’entrepreneuriat des jeunes, la sécurité des populations, la production et la croissance économique ainsi que le développement des communes. « La promesse d’électrification faite par les autorités compétentes n’est pas un mythe, c’est une réalité » a ajouté la préfète de l’Ouémé, Marie Akpotrossou, à l’endroit des populations. Faisant le point des projets financé par son Institution depuis sa prise de fonction au Bénin, le représentant pays de la Bab, John Andrianarisata a indiqué qu’ils se chiffrent à plus de 600 milliards de Fcfa.
Au nom du ministre de l’énergie empêché, son directeur de cabinet Arnaud Dakehoun, a remercié particulièrement la Banque africaine de développement (Bad) pour son accompagnement financier soutenu pour la réalisation de ce projet. A l’en croire, grâce aux actions hardies qui ont été engagées, la situation énergétique du Bénin s’est significativement améliorée et se traduit par une indépendance énergétique et une meilleure disponibilité de l’électricité en quantité suffisante et aux meilleurs coûts. Il a fait savoir que les résultats obtenus confortent le gouvernement dans la poursuite des actions engagées et dans la réalisation de nouvelles initiatives pour augmenter significativement le taux d’accès à l’électricité. Et c’est d’ailleurs le bien-fondé de ce projet. Le directeur de cabinet du ministre de l’énergie a annoncé à cette occasion que d’autres initiatives relatives sont également en cours pour la modernisation, la restructuration, le renforcement, la densification et à l’extension des réseaux électriques dans différentes communes.

Laisser un commentaire

Top