Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Actes de violence lors des législatives d’avril 2019 : Le gouvernement commet un expert pour évaluer les dégâts

Actes de violence lors des législatives d’avril 2019 : Le gouvernement commet un expert pour évaluer les dégâts

Le conseil des ministres de ce mercredi s’est une fois encore penché sur les conditions de déroulement du scrutin législatif du 28 avril dernier. Les membres du gouvernement ont à l’occasion, décidé de procéder à l’évaluation des dégâts matériels occasionnés lors des actes de vandalisme qui ont eu lieu.

Par Laurent KOKOU

Les victimes des actes de violences et de vandalisme perpétrés par des individus mal intentionnés lors des législatives du 28 avril 2019, ont des raisons de se réjouir et d’espérer réparation pour dommages subis. On pourrait l’affirmer, vu les diligences du gouvernement qui s’emploie à faire une évaluation financière des dégâts matériels de cette escalade de violence. Pour ce faire, l’équipe gouvernementale, fort de son rôle de garant de l’intégrité des personnes et des biens, a décidé de commettre un expert qualifié. On se souvient, le dimanche 28 avril 2019 dernier, le peuple béninois était aux urnes pour élire les 83 députés de la 8ème législature. Si le scrutin s’est globalement bien déroulé dans l’ensemble du pays dans le calme et la discipline, il n’en demeure pas moins qu’il a connu par endroits, des actes de vandalisme et de barbarie. En effet, le jour du vote, dans les villes de Parakou, Tchaourou, Bassila, Savè, Glazoué, Bantè et Savalou, puis dans les villes de Cotonou et Kandi les 1ers et 2 mai 2019, des individus incontrôlés à la solde de leaders politiques, se sont attaqués à des édifices et infrastructures publics ainsi qu’à des installations privées, qu’ils ont dégradés, pillés ou incendiés. En décidant d’évaluer les dégâts matériels de cet épisode de violence pour mesures à prendre, le gouvernement démontre qu’il reste fidèle à sa ligne de conduite qui consiste à faire régulièrement le point et situer l’opinion sur les actions entreprises ou à entreprendre. Du coup, ce devoir d’inventaire est un acte de grande responsabilité et de transparence. Vivement donc que les éventuelles réparations des dommages riment avec les sanctions des auteurs de tels actes, que les enquêtes vont épingler.

Laisser un commentaire

Top