Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Actualisation de la Lépi : La Cca-Cotonou installée pour une liste électorale crédible

Actualisation de la Lépi : La Cca-Cotonou installée pour une liste électorale crédible

Les trois membres de la Commission communale d’actualisation de la Liste électorale permanente informatisée (Cca-Lépi) au niveau de Cotonou sont désormais connus. Ils ont été élus et installés ce matin à la préfecture de la ville-département.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Christophe Houssou, président par 2 voix contre 1. Gisèle Hounsou, rapporteuse par 2 voix contre 1 nul. Et Eric-Martin Sangan, membre. Voici les trois visages qui composent la Commission communale d’actualisation de la Lépi au niveau de Cotonou. Leur élection a été conduite ce matin par le trio Wilfrid Gbaguidi, secrétaire général de la préfecture du Littoral et représentant du préfet ; Chantal Ahyi, député et membre du Conseil d’orientation et de supervision de la Lépi ; et Abdon Marius Mikpon’Aï, directeur général de l’état civil.

Christophe Houssou, président de la Cca Cotonou

Ainsi installée, la mission de cette commission est d’œuvrer pour une liste électorale crédible à Cotonou. En effet, la population électorale est dynamique, évolutive. « Il y a des entrants (les citoyens qui atteignent l’âge de la majorité pour voter) et des sortants (les citoyens qui décèdent qu’il faut purger de la liste) », a souligné le Sg Wilfrid Gbaguidi. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le législateur a prévu, à travers la loi n°2018-31 du 9 octobre 2018 portant Code électoral, l’installation et la formation des membres des Commissions communales d’actualisation de la Lépi. Au regard de sa densité démographique, la ville de Cotonou est très stratégique. « Si l’actualisation réussi à Cotonou nous serons à l’abri de beaucoup de suspicions », a insisté le directeur général de l’état civil, Abdon Marius Mikpon’Aï et de demander à la Commission de ne pas hésiter à recourir à lui en cas de soucis.

A Cotonou comme ailleurs, ces commissions ne peuvent tout faire seules. Le soutien des élus locaux est donc capital pour la réussite des opérations d’actualisation de la Lépi. L’honorable Chantal Ahyi leur a lancé un appel à cet effet. « Les élus locaux sont des acteurs privilégiés de cette opération. Sans leur participation efficace et objective elle risque d’être compromise. C’est pourquoi j’exhorte les élus locaux sur toute l’étendue du territoire national à accompagner, à se mettre en synergie avec la commission pour rendre l’opération facile pour les populations. Parce qu’il y a des formulaires à remplir, et vu le taux d’analphabétisme, sans eux ça va être compliqué même malgré l’organisation très technique, l’Ant, mise en place au niveau du Cos-Lépi. Ils sont la pierre angulaire », a-t-elle soutenu.

Plus assez de temps pour traîner les pas. La Cca ne dispose que d’environ trois mois. Au-delà du sentiment de joie qui l’anime, le président nouvellement élu en est conscient et s’est d’ores et déjà engagé. « On n’a plus du temps. On doit accélérer pour que la liste soit vite actualisée et que les populations jouissent de leur droit de vote. L’opération concerne tout le monde. Pas d’opposition ni de mouvance », a déclaré Christophe Christophe Houssou.

A l’instar du Littoral, l’installation, la formation et l’élection des membres des Cca se déroulent jusqu’à ce dimanche dans les 11 autres départements du pays.

 

Laisser un commentaire

Top