Vous êtes ici
Accueil > Actualité > An 1 de Talon 2 : Les actions et perspectives au ministère du Travail

An 1 de Talon 2 : Les actions et perspectives au ministère du Travail

Adidjatou Mathys Fonction publique

Le gouvernement fait le bilan d’un an de mise en œuvre du Pag2 lancé après l’élection du président Patrice Talon à un second mandat. La ministre Adidjatou Mathys est passée sur l’émission « Le gouvernement en action » pour parler de son secteur du Travail et de la Fonction publique.

En un an, les actions conduites par son ministère « ont permis d’améliorer la qualité des services offerts aux usagers/clients de l’Administration ». Elles touchent entre autres, la liquidation automatique de la pension de retraite des agents dont une nouvelle procédure a été adoptée et le réaménagement des horaires du travail dans l’Administration publique béninoise. Elle a rappelé, à cet effet, la prise du décret n°2020-577 du 9 décembre 2020 qui porte les horaires de travail, de 8h à 12h 30 et de 14h à 17h 30.

« Je puis vous dire, par rapport à la petite évaluation que nous venons de faire, qu’il y a un énorme gain surtout sur les retards parce que la plupart des agents ne rentrent pas à la pause, le temps étant très court ; et ils reprennent rapidement le service », a salué la ministre Adidjatou Mathys.

 

LIRE AUSSI: «Égalité au travail» au Bénin : À la Fondation Friedrich Ebert les femmes font un bilan mitigé

 

Autres actions à l’actif de son département ministériel, ce sont l’’organisation des élections professionnelles, la dernière remontant à 2006, les réformes au niveau de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) et l’apurement des arriérés de salaires.

« Si je prends par exemple les arriérés que nous sommes venus trouver en place, ça fait cent quatre-vingt-six milliards (186.000.000.000) de francs CFA. Aujourd’hui, le Gouvernement a déjà payé cent vingt milliards (120.000.000.000) de francs Cfa et continue de programmer le payement du reliquat », a dévoilé Adidjatou Mathys.

 

Travail des enfants

 

Les quatre années à venir (fin du mandat), « les défis, c’est d’abord d’offrir le maximum de services en ligne aux usagers de l’administration à partir du portail national des services publics », a insisté la ministre.

« Nous voulons également optimiser la structuration de la fonction publique et mettre pour les agents, des mesures visant à améliorer leurs conditions de vie et de travail. Nous voulons également mettre en place des mesures qui vont permettre de promouvoir les compétences nationales au niveau international », a annoncé Adidjatou Mathys.

« Autre chose, c’est de promouvoir les valeurs et les bonnes pratiques au sein de l’administration publique et mettre en place le Projet d’appui à la modernisation de la gestion des ressources humaines de l’État et le Projet d’appui à la réforme et à la modernisation de la fonction publique », a-t-elle également énuméré.

Le ministère du Travail et de la Fonction publique entend, enfin, lutter contre les pires formes de travail des enfants. Pour cela, il sera procédé à la révision de la liste des travaux dangereux et l’adoption de la liste des travaux légers. Dans le même ordre, le gouvernement a promis ratifier la convention 129 de l’Organisation internationale du Travail (Oit) sur l’inspection de travail et la convention 189 de l’Oit sur le travail domestique et élaborer le plan d’actions triennal sur la lutte contre le travail des enfants dans le secteur des mines et carrières, a rassuré Adidjatou Mathys.

 Lire l’intégralité de l’émission avec Adidjatou Mathys ici Fonction publique Gouvernelment en Action BON

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

 

LIRE AUSSI: Travail domestique au Bénin : Travailleurs fragiles‚ employeurs cruels

 

Laisser un commentaire

Top