Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Alain Hinkatin, directeur général des Douanes : « La douane n’a pas le droit d’augmenter les prix sur le marché »

Alain Hinkatin, directeur général des Douanes : « La douane n’a pas le droit d’augmenter les prix sur le marché »

Il n’y aura pas d’augmentation sur les prix des produits de grande consommation à partir du 1er octobre comme l’ont annoncé certains médias en milieu de semaine. Alain Hinkatin, le directeur général des Douanes l’a fait savoir lors d’une conférence de presse animée mercredi 28 septembre. « La Douane n’a pas le droit d’augmenter les prix sur le marché », a indiqué le patron des disciples de St Mathieu.

Extrait de sa déclaration

« Nous sommes une Douane responsable. Nous sommes des partenaires. Nous ne pouvons rien faire désormais sans vous consulter. Je peux vous dire qu’à partir de 1er octobre 2022, ce qui est dit ne sera pas. D’ailleurs, la Douane n’a pas le droit d’augmenter les prix sur le marché et nous n’avons pas prévu à partir du 1er octobre que les droits que vous avez l’habitude de payer sur les produits que vous avez l’habitude d’importer, changent.
Nous avons pris des engagements au plan international. Vous savez aussi que la détermination des valeurs en matière douanière répond à des normes internationales. Notre pays s’est engagé pour appliquer ces normes-là. Par le passé tenant compte d’un certain nombre de choses, nous avons adopté des méthodes et nous avons décidé de progressivement basculer ces méthodes vers les normes de la valeur transactionnelle. Et nous travaillons techniquement que cela se fasse. Cela ne sera pas fait au détriment des usagers, au détriment de la politique qui est mise en œuvre aujourd’hui par le gouvernement.
On ne peut pas du jour au lendemain décréter une augmentation du prix. Ce ne sera pas le cas. Nous n’avons pas décidé de le faire et nous ne le ferons pas. Si nous devons changer dans cette approche, il y a deux conditions : la conjoncture va le permettre et nous en aurions discuté avec vous. Si ces deux conditions ne sont pas réunies, nous ne pouvons pas du jour au lendemain décréter une augmentation du prix ou une augmentation des droits. »

Propos transcris par Raymond FALADE

Laisser un commentaire

Top