Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Alain Orounla : « Le parrainage n’est pas le menu d’un restaurant »

Alain Orounla : « Le parrainage n’est pas le menu d’un restaurant »

L’actualité nationale reste dominée par la présidentielle du 11 avril 2021 notamment la disposition du parrainage des candidats. Le ministre Alain Orounla, porte-parole du gouvernement a effectué une sortie médiatique au ministère des Affaires étrangères, mardi 16 février pour se prononcer sur cette actualité électorale et dénoncer l’attitude ambiguë de l’opposition.

Par Sêmèvo B. AGBON

Depuis la publication de la liste provisoire des duos-candidats retenus par la Cena pour course à la présidentielle 2021, les attaques et contrattaques prolifèrent. La position du gouvernement sur les accusations d’exclusion et de fuite de la compétition est désormais connue. A en croire Alain Orounla, plusieurs candidats, en déposant des dossiers incomplets en déphasage avec le nouveau cadre juridique, se sont exclus. Il a évoqué pour preuve, le défaut des 16 parrainages exigés désormais. « Le parrainage n’est pas le menu d’un restaurant où on choisit son entrée, où on rejette son plat de résistance ou son dessert. C’est une disposition qui veut que l’élu parraine qui il veut selon son bon vouloir », leur a-t-il objecté. Dans ce sens, Alain Orounla a simplement constaté que « Le parti Les Démocrates a fait le choix de ne pas aller à la prochaine élection présidentielle, et les preuves avant, pendant et après sont disponibles et connues de tous ». Il fait ainsi allusion à l’imbroglio qui a conduit au choix tardif des candidats au sein de ce parti et les déclarations de son président, le 4 février à la Cena, qu’ils n’ont pas besoin de parrainages et n’en sont même pas preneurs si on le leur donne. « Comment vouloir d’une chose et son contraire à la fois ? » s’est interrogé le porte-parole du gouvernement. Pour ainsi conclure qu’en décidant de participer au scrutin, le strict respect des dispositions qui régissent cette compétition s’impose.

L’élection présidentielle se tiendra sans anicroches le dimanche 11 avril prochain. Le gouvernement prend toutes les dispositions nécessaires, a rassuré Alain Orounla.

Laisser un commentaire

Top