Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Amélioration des conditions de vie des filles et femmes : L’ambassade de France lance le Piscca 2021

Amélioration des conditions de vie des filles et femmes : L’ambassade de France lance le Piscca 2021

L’ambassade de France au Bénin a lancé le jeudi 10 juin à l’Institut français de Cotonou, l’édition 2021 du fonds d’appui aux Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (Piscca). Ce programme de partenariat entre la France et le Bénin vise à soutenir les initiatives de la Société civile du Bénin pour l’amélioration des conditions de vie des filles et des femmes du Bénin.

Par Raymond FALADE

La cérémonie a été présidée par l’ambassadeur de France près le Bénin, Marc Vizy en présence de la vice-présidente de la Maison de la société civile du Bénin, Léontine Idohou ainsi que les représentants des Organisations des sociétés civiles et coalitions d’acteurs bénéficiaires de l’édition 2021 de ce programme. Au total, 17 projets ont été sélectionnés par l’ambassade de France à Cotonou. Ces projets ont reçu des subventions d’un montant global de 201 575 574 Fcfa pour des activités destinées à améliorer les conditions de vie des filles et des femmes du Bénin.
Avant le lancement officiel de l’édition 2021 de ce programme, la Maison de la Société civile et l’ambassade du Bénin à Cotonou ont organisé du mercredi 9 au jeudi 10 juin, un atelier de formation au profit des 17 Organisations de la société civile (Osc) retenues. Selon l’ambassadeur de la France au Bénin, cet atelier a permis de rappeler les fondamentaux de la gestion de ce projet, les outils de rapportage technique et financier, ainsi que les modalités de suivi mise en place pour un démarrage dans les meilleures conditions.
Au cours de la cérémonie de lancement de ce projet, les représentants des Organisations de la société civile et coalitions d’acteurs bénéficiaires ont exposé le contenu de leurs projets respectifs et les actions qu’ils entendent mener à l’endroit des filles et des femmes pour l’amélioration de leurs conditions de vie sur l’ensemble du territoire béninois.
Pour le compte de l’année 2021 du Piscca, les 17 projets retenus seront exécutés dans 22 communes des 17 départements du Bénin. Neuf de ces projets seront localisés dans les quatre départements du nord. Ces projets à en croire l’ambassadeur, favoriseront l’insertion socio-professionnelle des jeunes filles vulnérables dans divers secteurs d’activités dont le bâtiment, l’artisanat, la photovoltaïque, le maraîchage, l’élevage ou encore le numérique.
Ces projets ajoute-t-il, permettront à terme d’améliorer le quotidien de 1 700 jeunes filles et femmes en 2021. Ils permettront également de lutter contre le mariage forcé et les mutilations génitales féminines, l’amélioration de l’accès à la planification familiale et à des consultations médicales.
A travers un film diffusé lors du lancement de ce projet, les participants ont pu constater l’impact de ce projet sur les cibles choisies. En effet, grâce à la précédente édition, des jeunes filles et femmes autrefois sans aucun métier, ont réussi à s’insérer dans le monde professionnel grâce au Piscca. Des résultats qui motivent davantage les initiateurs du projet à ne pas s’arrêter en si bon chemin.

Laisser un commentaire

Top