Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Année scolaire 2018-2019: 1122 cas de grossesses enregistrés

Année scolaire 2018-2019: 1122 cas de grossesses enregistrés

Les statistiques sur les cas de grossesses enregistrés en milieu scolaire au cours de l’année scolaire 2018-2019 sont tombées, avec une nette régression par rapport aux deux années précédentes.

Par Laurent KOKOU

1122 cas de grossesses ont été enregistrés sur le plan national cette année scolaire 2018-2019 sur un effectif total de 290 845 apprenantes, soit un taux de 0,38%. Si le phénomène continue de perdurer, on note cependant une nette régression par rapport aux deux années 2016-2017 et 2017-2018 où le Bénin a enregistré respectivement 3045 et 2912 cas de grossesses en milieu scolaire.

Les statistiques de cette année, si l’on s’en tient au juste indicateur qu’est le pourcentage, placent le département de la Donga comme celui ayant enregistré le plus fort taux de grossesses, soit 0,82% avec 68 cas relevés sur un effectif de 8225 apprenantes. Le département ayant connu le plus faible taux est celui du Zou qui s’en sort avec 0,14% ce qui équivaut à 19 cas de grossesses sur un effectif de 12976 apprenantes. Les Collines viennent en deuxième position avec un taux de 0,78% soit 170 cas sur 21 666 inscrites ; 3ème, le Littoral avec un taux de 0,58% soit 159 cas sur un effectif de 27051 apprenantes. Viennent ensuite respectivement l’Atacora 0,54% pour 74 cas sur 13 6675 ; l’Ouémé 0,46% pour 227 cas sur 59 197 ; le Borgou 112 cas sur 29481 soit un taux de 0,37% ; le Mono occupe la 7ème place avec un taux de 0,31 pour 57 cas sur 18 023 apprenantes. Il est suivi du Plateau qui a enregistré 45 cas sur un effectif de 15849, ce qui fait un taux de 0,28%. En 9ème position, le département de l’Atlantique qui fait 0,20% pour 123 cas sur 47327 apprenantes. La 10ème place revient au Zou qui fait un taux de 0,18% soient 49 cas sur 26698 filles. Vient ensuite l’Alibori avec un taux de 0,17% pour 19 cas sur 10677.

Il faut noter que la plupart des auteurs de ces grossesses sont d’origine extrascolaires. En effet, il n’y figure que 7 enseignants, 185 élèves et 930 autres personnes toutes catégories socioprofessionnelles confondues.

Laisser un commentaire

Top