Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Asphaltage : Les travaux avancent

Asphaltage : Les travaux avancent

Le ministre du Cadre de vie et du développement durable, Didier Tonato était ce vendredi 7 juin dernier sur les différents chantiers du projet asphaltage dans la ville de Cotonou. A la tête d’une forte délégation, il a touché du doigt l’évolution satisfaisante des travaux.

Par Laurent KOKOU

Saint Michel, Zongo, Jonquet, Ayélawadjè, Akpakpa, Gbégamey, Agontikon, Haie vive, Fidjrossè, voici les principaux chantiers que le ministre du cadre de vie a parcouru vendredi dernier. Pour la circonstance, le ministre était accompagné d’une forte délégation composée du personnel de l’Agence du cadre de vie et du développement du territoire et des chefs de projets ainsi que des différents corps de contrôle. À toutes les étapes de son périple la délégation s’est enquérit de l’état d’évolution des travaux. Le ministre et sa suite ont surtout écouté avec attention la présentation de l’état d’avancement des travaux faite par les trois entreprises en charge des travaux. Le point fait état d’un niveau d’exécution qui tourne autour de 25 % sur une prévision de 32 % selon le planning. Par endroits, la délégation ministérielle a noté un retard de cinq mois dû à la pluie selon les entreprises.  Ce retard et d’autres irrégularités constatées ne sont cependant pas du goût du ministre Tonato qui n’a pas fait la langue de bois. « Je ne suis pas totalement satisfait. Je ne suis pas satisfait sur plusieurs plans, sur certains lots, à cause des retards, des malfaçons, du non-respect des normes de sécurité, des pénibilités par rapport à la vie des populations riveraines ». Toutefois, le ministre du cadre de vie a marqué sa satisfaction quant à l’avancement global du projet. « Nous avons deux lots presque exemplaires, le lot 6 A au niveau des quartiers Cocotiers, Haie Vive, aéroport … une bonne partie du quartier Cocotiers a reçu des caniveaux, les couches de base, les pavés sont déjà posés dans les ruelles et le lot 3 A tenu par la société Sino Hydro qui nous donne beaucoup de satisfaction », a-t-il indiqué avant de préciser les attentes du gouvernement relatives à certaines caractéristiques des ouvrages à réaliser. « Zéro concession pour les défauts, les entreprises doivent le savoir », a rappelé le ministre José Tonato. Il a surtout donné de fermes instructions pour l’accélération diligente des travaux. Augustin Houessinon, deuxième adjoint au maire de Cotonou n’a pas caché sa joie de savoir que dans dix mois au maximum, Cotonou deviendra une ville lumière, une ville rayonnante d’éclat et de modernité car les travaux prennent en compte non seulement la construction des ouvrages d’assainissement, mais également l’aménagement des voies et aussi l’éclairage.« Il y a tout un verdissement qui va rendre joyeuses les populations et nous en sommes conscients, très fiers et nous remercions le gouvernement pour ce projet », a déclaré le maire. Voilà qui place la capitale économique du Bénin sur l’orbite du rayonnement si bien qu’à l’issue des 6 mois à venir, Cotonou changera radicalement de visage.

Laisser un commentaire

Top