Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Assainissement des rues et voies de Cotonou : La Sgds et Ned Sarl sensibilisent usagers et riverains

Assainissement des rues et voies de Cotonou : La Sgds et Ned Sarl sensibilisent usagers et riverains

Jeudi 3 mars, une soixantaine d’ouvriers sous la direction de Pierre Dossa et de Ruth Agonvi, superviseurs de la Sgds, ont sensibilisé les usagers et riverains de la route sur la propreté des rues et voies de la ville de Cotonou. L’événement soutenu par le chef du 8è arrondissement de Cotonou Alain Cossi Gbaguidi et le représentant de la Pme Ned Sarl en charge du lot 11 salubrité, s’est déroulé au carrefour St Rita.

Par Raymond FALADE

Malgré les efforts que déploie au quotidien le gouvernement à travers la Société de gestion des déchets et de la salubrité du Bénin (Sgds) pour assurer la propreté des villes, des déchets de tout genre jonchent encore les rues. À Cotonou, le constat est perceptible. Principales mises en cause, les usagers de la route et les riverains. «Cette journée de sensibilisation a été organisée pour sensibiliser les usagers de la route et les riverains parce que le constat fait montre que ce sont les usagers de la route qui sont les gros pollueurs des infrastructures routières»‚ a justifié Pierre Dossa, superviseur à la Sgds. Leur mode opératoire explique-t-il, consiste à jeter «de façon sauvage de nombreux déchets, notamment les sachets d’eau, de biscuits, de bonbons, des mégots de cigarettes, des épluchures, les débris alimentaires, les plastiques, etc. sur les infrastructures». Ce qui fait que quotidiennement a-t-il déploré, «malgré les nombreuses opérations nécessaires et récurrentes de désensablement, de piquetage, de curage et de collecte des déchets, on constate la présence de ces déchets non seulement sur la surface (trottoir, chaussée), mais aussi dans les caniveaux d’eau pluviale».
Au cours de cette sensibilisation, les superviseurs Pierre Dossa et Ruth Agonvi, le chef du 8è arrondissement Alain Cossi Gbaguidi et le représentant de Ned Sarl Arnaud Totah ont montré aux usagers et riverains, les réels inconvénients de ces déchets sur les infrastructures routières, et les ont éduqués sur les gestes appropriés à avoir. «Nous avons profité pour leur rappeler d’aller jeter leurs déchets dans les Points d’apport volontaire (Pav) qui sont équipés des bacs bacs de 660L pouvant accueillir leurs déchets»‚ a confié Pierre Dossa.
Faut-il passer à la phase répressive pour obliger les populations à adopter les bonnes habitudes ? Non ! rejette-t-il. Pour lui, la meilleure méthode est la sensibilisation. Il a fait savoir que certains usagers et riverains ont commencé par prendre conscience des inconvénients du rejet des déchets sur les infrastructures et adoptent déjà les bonnes habitudes. Tout en reconnaissant que d’autres n’ont pas encore compris l’enjeu, il a souhaité que la sensibilisation puisse continuer pour permettre à chaque citoyen de jouer sa partition pour assurer la propreté des infrastructures routières qui sont des biens communs à tous.


«Cette campagne de sensibilisation a été un succès»‚ s’est réjouie Ruth Agonvi au terme de l’événement. Pour Arnauld Totah, l’un des responsables de l’entreprise Ned Sarl en charge du lot 11 salubrité, «cette sensibilisation est une très bonne chose pour nous parce que dans cette zone, il n’y a que de voies pavées.» Ainsi, il faut d’énormes efforts pour assurer la salubrité des rues et voies. Arnauld Totah a fait également savoir qu’il y a les riverains qui ont beaucoup de facilité à déposer les ordures un peu partout. La sensibilisation permettra a-t-il précisé, «aux riverains de comprendre que c’est mauvais de continuer à jeter les ordures n’importe où dans les rues» afin ‹‹de préférer les déposer dans les bacs prévus pour que le travail soit plus facile pour tout le monde et que la ville soit propre dans l’intérêt de tout le monde.»
Le Chef du 8è arrondissement a félicité la Sgds et les Pme partenaires pour le choix porté sur sa localité. A l’en croire, «le désordre est très installé dans la ville de Cotonou». Il s’est réjoui que la Sgds ait pris l’initiative de mettre à disposition des poubelles bien manipulables, adaptées à chaque maison.
Les usagers et riverains ont de leur côté, manifesté leur adhésion à cette campagne. Ils ont promis non seulement de mettre en pratique les consignes reçues mais également de sensibiliser leurs proches à travailler pour assurer la propreté des rues et voies de la ville Cotonou.

Laisser un commentaire

Top