Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Assainissement des villes du Grand Nokoué : La Sgds lance la campagne « zéro déchets dans la nature »

Assainissement des villes du Grand Nokoué : La Sgds lance la campagne « zéro déchets dans la nature »

La communauté internationale célèbre chaque 5 juin, la Journée internationale de l’environnement. Pour marquer l’édition 2021, la Société de gestion des déchets et de la salubrité du Grand Nokoué (Sgds-Gn) en partenariat avec les communes du Grand Nokoué, a organisé une campagne de sensibilisation dénommée « zéro déchets dans la nature ».

Par Raymond FALADE

Cette campagne de sensibilisation a été lancée au carrefour Miléna à Cotonou, par le directeur général de la Société de gestion des déchets et de la salubrité du Grand Nokoué (Sgds-Gn) Valéry Lawson, accompagné de certaines autorités de la ville dont le deuxième adjoint au maire de la commune Gatien Adjagboni. La campagne a permis aux organisateurs de sensibiliser les populations sur la nécessité de garder leur cadre de vie propre et sain en vue de la restauration des écosystèmes. A cet effet, chacune des Petites et moyennes entreprises (Pme) partenaires de la Sgds a mobilisé leurs équipes respectives sur les grandes artères des villes du Grand Nokoué pour des opérations de piquetage et de sensibilisation.
L’opération a consisté à amener les usagers de la route, les commerçants, les riverains et toutes les couches de la population à prendre conscience des effets néfastes des déchets en particulier des sacs plastiques sur l’environnement.
Le deuxième adjoint au maire de Cotonou Gatien Adjagboni a fait savoir dans son intervention que la mairie de Cotonou est très engagée dans l’assainissement du cadre de vie aux côtés de la Sgds. A l’en croire, « il y a un projet d’arrêté actuellement sur la table du maire Luc Sètondji Atrokpo qui consiste à interdire le rejet des déchets sur la voie publique ». C’est pourquoi, a-t-il justifié, cette journée est une opportunité pour la municipalité de Cotonou de sensibiliser « parce que prendre un arrêté c’est bon, sanctionner aussi c’est bien mais sensibiliser c’est encore mieux ». Pour Gatien Adjagboni, si les populations sont sensibilisées et qu’elles comprennent l’intérêt pour elles d’avoir un cadre de vie sain, la mairie aura de la facilité à faire le travail. La campagne ainsi lancée ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Le deuxième adjoint au maire de Cotonou a promis que la commune sera toujours aux côtés de la Sgds pour maintenir la dynamique de cette sensibilisation.
Mais cela ne peut être possible sans l’adhésion des citoyens. C’est pour cette raison qu’il a invité les populations et surtout chaque ménage à avoir les poubelles homologuées pour faciliter l’enlèvement et la collecte des déchets par la Sgds. Aussi, a-t-il exhorté les usagers de la route à ne plus jeter les déchets sur la voie publique. Pour lui, cela y va de l’intérêt de tous. Car, un environnement sain non seulement rend le cadre de vie attrayant mais contribue également à la bonne santé de la population.
Cette campagne de sensibilisation s’est déroulée dans toutes les cinq villes du Grand Nokoué à savoir Cotonou, Abomey-Calavi, Porto-Novo, Sèmè Podji et Ouidah. Les responsables de la Sgds-Ng ont fait le tour des carrefours retenus pour s’assurer du bon déroulement de l’opération qui sans doute permettra davantage à la population de prendre conscience de la nécessité d’assainir son cadre de vie.

Laisser un commentaire

Top