Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Assurance des véhicules : Wilfried L. Houngbédji explique pourquoi il n’y a pas hausse des frais

Assurance des véhicules : Wilfried L. Houngbédji explique pourquoi il n’y a pas hausse des frais

Dans un décryptage rediffusé sur la Télévision nationale dimanche 11 juillet, Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement a abordé la supposée hausse des frais d’assurance des véhicules.
Pour mémoire, le Directeur général des impôts (Dgi) a exhorté à travers une correspondance, les sociétés d’assurance Incendie, accident et risques divers (Iard), au respect de l’arrêté N°686/Mfe/Dc/Dgae/Dca du 17 juin 2003 portant fixation du tarif minimal de l’assurance de responsabilité civile des Véhicules terrestres à moteur (Vtm). Certains ont conclu à l’augmentation des frais d’assurance des véhicules. Or il n’en est rien, à en croire les explications du Sga. Il a fait remarquer que de la non application dudit arrêté (vieux de dix-huit ans) par toutes les sociétés, a résulté une « concurrence déloyale » entre elles. Au point que, si les frais d’assurance devraient s’élever à 50 000F, certaines sociétés percevaient moins, 45 000F par exemple. Face à cette divergence de coût, Wilfried Léandre Houngbédji note que l’agent économique va naturellement opter pour le « moins cher ». Par conséquent, le rappel à l’ordre du Dgi n’a induit aucun bouleversement financier chez les assureurs « qui appliquaient la vraie grille ». Ainsi, dit-il, s’explique l’impression d’assister à une hausse des prix chez les citoyens qui émargeaient chez les contrevenants à l’arrêté.

Par Sêmèvo B. AGBON

Laisser un commentaire

Top