Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Attaques terroristes au nord : Les soldats décédés honorés, prise en charge pour leurs enfants

Attaques terroristes au nord : Les soldats décédés honorés, prise en charge pour leurs enfants

La vice-présidente et Grande chancelière, Mariam Chabi Talata a présidé la semaine écoulée, les cérémonies des hommages solennels au soldats tombés aux fronts lors des récentes attaques terroristes dans le nord. A l’occasion, ses éléments des Forces armées béninoises ont été élevés à titre posthume, dans différents grades de l’ordre national du Bénin.

Par Raymond FALADE

Au cours de ces cérémonies d’hommage qui se sont déroulées dans plusieurs garnisons, sept soldats ont été élevés à titre posthume, dans différents grades de l’ordre national du Bénin. Il s’agit du caporal-chef Yaya Orou-Kpaï, caporal Comlan S. Ognondoun, maréchal des Logis chef Soulé Bani Labo, lieutenant Calvin N’Dah, sergent-chef Barnabé A. Kounnou, soldat de deuxième classe Dénasso U. Aïdedji et du sergent major Joseph Togbé. A cette occasion, le président de la république Patrice Talon, son gouvernement et toute la Nation béninoise ont salué la mémoire de ces braves soldats tombés sur le champ d’honneur. Ces cérémonies selon le gouvernement, constituent l’acte 1 de la reconnaissance du sacrifice de ces fils du Bénin morts pour la défense de la patrie.
Les Forces de défense et de sécurité se sacrifient nuit et jour pour assurer la sécurité des biens et des personnes ainsi que la défense de leur territoire parfois au prix de leur vie. Le 21 janvier dernier, à l’occasion de la cérémonie de présentation de voeux des corps constitués de la Nation au président de la république au Palais de la Marina, Patrice Talon a salué la mémoire de ces soldats tombés sur les armes à la main. « Je n’oublie pas de souligner la bravoure de vos collègues blessés. Je veux ici exprimer ma profonde compassion à l’endroit des familles affectées, tout en les rassurant que la République ne les abandonnera pas. Et à cet effet, je prends note de vos suggestions d’une loi spécifique », avait-il déclaré. Cette promesse a été réitérée par le chef d’État-major de l’armée de terre lors de ces hommages. Le Contre-Amiral Patrick Jean-Baptiste Aho a annoncé plusieurs mesures au profit des familles des soldats décédés dont la prise en charge par l’État, de leurs enfants jusqu’à leur maturité.

Laisser un commentaire

Top