Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Benjamin Hounkpatin a/s formulaire de consentement : « Que cela ne soit pas perçu comme un désengagement de l’Etat »

Benjamin Hounkpatin a/s formulaire de consentement : « Que cela ne soit pas perçu comme un désengagement de l’Etat »

Tous les candidats à la vaccination contre la Covid-19 doivent remplir un « formulaire de consentement ». Le document suscite beaucoup de réactions dans l’opinion. « Le formulaire de consentement ne doit pas inquiéter », apaise le ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin, jeudi 2 septembre lors d’une conférence de presse.

Par Raymond FALADE

« C’est la pratique médicale ». Ainsi a justifié le ministre de la Santé au sujet du formulaire de consentement à remplir avant la vaccination contre la Covid-19. A l’en croire, cette pratique existe surtout en Europe et même dans certains pays africains. « Si vous avez la chance daller dans un pays européen un jour pour vous faire vacciner même dans certains pays africains aussi, vous allez constater que pour les plus petits gestes qu’on doit vous faire, on vous fait signer un document pour vous dire que vous avez lu et vous avez reconnu qu’on vous faire ça », a expliqué le ministre. Selon lui, c’est ce qui devrait être et le Bénin tend progressivement vers ce système avec les réformes en cours surtout avec la création de l’Autorité de régulation du secteur de la santé. Il a fait savoir que l’administration des soins de qualité doit reposer aussi sur le consentement libre et éclairé de celui qui reçoit les soins. « Le médecin qui veut opérer quelqu’un, il faut que la personne qu’il doit opérer puisse dire oui il ma expliqué l’intervention, il m’a expliqué que quand on fait une telle intervention, on peut développer telle complication mais que le bénéfice que jen tire est beaucoup plus important parce que je ne mourrai pas de la maladie qui ma amené-là mais qu’il y a des risques », a indiqué le ministre. Malheureusement, c’est l’avènement de la vaccination contre la Covid-19 qui a fait apparaître cette « normalité » au Bénin. Ce qui fait que beaucoup estiment que le formulaire de consentement viserait à dégager la responsabilité de l’Etat en cas d’éventuels effets secondaires, a-t-il regretté. « Certains disent qu’après cela, vous n’attaquerez pas l’Etat. Mais, cela n’empêche pas l’Etat de réagir en cas d’effet secondaire », a-t-il rectifié. Selon Benjamin Hounkpatin, « tous ceux qui ont pu présenter ne serait-ce qu’un petit effet secondaire lié à la vaccination, ont été pris en charge totalement et gratuitement ».
Les effets secondaires après l’administration d’un quelconque vaccin ou la prise d’un médicament ne sont pas exclus. Toutefois, a fait remarquer le ministre, cela ne doit pas être un motif pour faire perdre du temps ou encore de l’argent à l’Etat. « Imaginons que nous soyons 100 000 vaccinés et que les 100 000 décident demain d’intenter un procès à l’Etat pour dire oui, quand jai fait la vaccination, jai eu mal au bras, jai eu mal à la tête, quand jai fait la vaccination, je me suis senti fatiguer. C’est réel pour certains, mais est-ce pour autant faire perdre le temps à l’Etat, de l’argent à l’Etat ? Je pense qu’il est clair et lucide que nous pussions mettre les garde-fous », a-t-il soutenu. Par ailleurs, « cela n’empêche nullement l’Etat, aucunement l’Etat de prendre en charge entièrement au cas où il y aurait des effets secondaires ». Car insiste-t-il, « tous les médicaments peuvent avoir des effets secondaires ». Il a invité les populations à faire confiance à leurs dirigeants qui ne travaillent que pour leur bien-être. « Le formulaire de consentement ne doit pas inquiéter du tout. Je voudrais rassurer la population que c’est la normalité et c’est comme cela, nous allons faire les choses désormais, pour l’administration des soins, pour que vous vous sentiez responsable de ce qu’on vous donne également comme soins. Cela vous permettra de voir mieux dans ce qu’on veut vous faire. Que cela ne soit pas perçu comme un désengagement de l’Etat, comme une fuite en avant de l’Etat ou une peur », a conclu Benjamin Hounkpatin.

Laisser un commentaire

Top