Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Bilan à l’occasion de la fête Saint Mathieu 2019 : Les recettes qui honorent la Douane

Bilan à l’occasion de la fête Saint Mathieu 2019 : Les recettes qui honorent la Douane

Le vent des réformes insufflé au pays depuis avril 2016 donne de bons résultats chez les disciples de Saint Mathieu. Pour preuve, la Douane béninoise a réalisé des performances en matière de recettes malgré un contexte économique difficile. Le Dg Saca Bocco Inoussa a fait le bilan, vendredi 20 septembre dernier dans le cadre de leur fête patronale, édition 2019.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Mobiliser des ressources au profit du Trésor public pour le financement du développement. C’est une mission cruciale de la Douane. Consciente que toutes les sphères de l’État peuvent être asphyxiées en cas de piètre service, l’administration douanière n’a pas lésiné sur les moyens. Et les recettes obtenues l’honorent. « Au titre des huit premiers mois de l’année en cours, nous avons pu mobiliser plus de 67 milliards francs Cfa, soit un taux de réalisation de près de 98% malgré la crise économique qui secoue l’Uemoa, en particulier les pays frontaliers au grand voisin. Comparé d’une part à la même période de 2018 on note une augmentation de près de 18 milliards et d’autre part à l’année 2017, soit le début de la mise en œuvre de nos réformes, on note un écart de près de 69 milliards. C’est parlant », s’est réjoui le patron des disciples de Saint Mathieu, Saca Bocco Inoussa. Ces résultats constituent une ode aux réformes mises en œuvre avec rigueur et patriotisme. Il y a d’abord, notamment les réformes phares opérées par l’administration douanière elle-même et parfois avec l’appui du Fonds monétaire international. A savoir : la mise en œuvre du contrôle mobile ; la mise en place d’un système de management de qualité, la mise en place de l’intranet, le renforcement du contrôle douanier sur la gestion automatisée du risque et de la sélectivité automatisée, le renforcement des contrôles douaniers sur le renseignement douanier ; le renforcement des contrôles douaniers sur les contrôles à postériori ; le renforcement de la facilitation du commerce sur la disponibilité des informations ; le renforcement de la facilitation du commerce sur les décisions anticipées ; le renforcement de la facilitation du commerce sur le temps de dédouanement et les normes de service ; le renforcement de la maitrise du transit ; le renforcement du contrôle de l’IFU ; et l’élaboration d’un guide pratique des droits et taxes perçues aux cordons douaniers. Ensuite, certaines réformes ont été opérées de concert avec les partenaires de la Douane (Web Fontaine et Bénin Control). Au nombre de ces dernières, il y a, et grâce à Web fontaine, des réformes d’ordre institutionnel et informatique dont la création d’un guichet unique du commerce extérieur dont l’objectif principal est la dématérialisation totale des procédures de pré-dédouanement et de dédouanement ; la mise en place d’un programme d’opérateurs économiques agréés. Enfin, les réformes auxquelles Bénin Control S.A. a contribué prennent concernent la maitrise de l’évaluation en douane par la délivrance des attestations de vérification documentaire ; la gestion du vrac par la certification des valeurs et des poids des produits liquides, gazeux et solides ; le suivi électronique des véhicules d’occasion en transit assuré en collaboration avec l’administration des douanes par le centre de formalité des véhicules d’occasion ; le tracking des marchandises et le scanning.

La Douane ne compte pas s’arrêter à ces résultats quoique satisfaisants. Elle entend mener bien d’autres réformes qui permettront d’améliorer davantage les performances. Il s’agit déjà d’« une meilleure prise en charge marchandises, la réduction du temps de séjour des marchandises, la limitation de la fraude surtout au niveau des acquis à caution et un meilleur suivi des dossiers de déconsignation », a énuméré le Dg Saca Bocco Inoussa.

Des reconnaissances…

Du mercredi 18 au vendredi 20, les douaniers étaient en fête. Cultes religions endogènes et catholique, journées portes ouvertes pour exposer les réformes et résultats obtenus, match de football samedi dernier… L’édition 2019 de cette réjouissance, a été pour l’administration douanière une occasion d’information, d’éducation et de communication au profit des usagers sur ses réformes.

« Cette fête intervient dans un contexte économique contraignant marqué par des défis majeurs au regard des objectifs budgétaires assignés à votre administration », a reconnu lors d’une audience, vendredi dernier, le Directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des finances (Mef), Djigla Frank Latifou. Et de saluer la douane pour sa résilience. « En dépit des facteurs exogènes défavorables votre administration a su démontrer sa capacité à trouver des solutions idoines pour l’optimisation de la mobilisation des ressources en vue de l’atteinte des objectifs budgétaires à elle assignés », a félicité au nom du ministre, parrain de la fête patronale, le Dc. Que les disciples de Saint Mathieu puisent dans leur génie pour que les quotas de recettes douanières soient atteints au titre du dernier trimestre de l’année 2019, a-t-il enfin souhaité.

 

Laisser un commentaire

Top