Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Campagne de dénigrement : Claudine Prudencio très sereine

Campagne de dénigrement : Claudine Prudencio très sereine

Soutien de première heure du président Patrice Talon depuis 2016, l’Udbn et sa présidente se sont incontestablement révélées comme un maillon fort dans la machine à ratisser large pour la victoire du duo Talon-Talata au premier tour de la présidentielle dernière. Animée d’une foi inébranlable en la gouvernance Talon d’où sa farouche détermination à contribuer à sa réélection, l’amazone des temps modernes n’a pas lésiné sur les moyens pour convaincre le maximum d’électeurs à faire le choix utile : Talon-Talata.  Le moins qu’on puisse dire est que les résultats à l’issue du scrutin reflètent l’énorme travail de fond abattu par l’Udbn et sa présidente sur le terrain autant qu’il confirme l’hégémonie politique du parti sur toute l’étendue du territoire national.

Si cette prouesse révèle l’Udbn comme une force politique incontournable aux côtés de Patrice Talon, elle a tout de même suscité l’aigreur et la jalousie de la part des détracteurs de la présidente Claudine Prudencio, qui tentent de saboter tout le travail titanesque et colossal abattu par l’amazone des temps modernes dans la victoire du duo Talon-Talata. Ainsi donc, de faibles chiffres dans la commune d’Abomey-Calavi ont été grossièrement publiés par des personnes en panne d’inspiration dans le vil dessein de porter un coup à la crédibilité de la présidente de l’Udbn. Mais c’est sans compter avec le professionnalisme de la cour constitutionnelle dont les résultats officiels ont mis à nu les affabulations et les grotesques montages de ces quelques aigris. Ces données officielles ont surtout révélé que l’Udbn reste et demeure une vraie force politique dans la commune d’Abomey-Calavi. De quoi rassurer le président Patrice Talon qui est appelé à maintenir la chaleureuse et fructueuse confiance placée à l’Udbn et à sa présidente. Décidée pour sa part à ne pas se laisser distraire, la dame de fer continue sans coup férir ses contacts avec les populations qu’elle ne cesse d’exhorter à soutenir le président Patrice Talon dans son œuvre de redressement du Bénin. Face à l’évidence de l’échec de leur vil projet, Et si les détracteurs faisaient profil bas en reconnaissant tout simplement en Claudine Prudencio, les mérites d’une référence pour la gente féminine ? De toutes les façons, la dame de fer pense avec certitude que quel que soit l’aboiement du chien des détracteurs, la caravane de l’Udbn passe et passera.

Par Laurent KOKOU

Laisser un commentaire

Top