Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Campagne « Stronger Together » : Le Swedd au service du leadership féminin

Campagne « Stronger Together » : Le Swedd au service du leadership féminin

La ministre des Affaires sociales et de la microfinance Véronique Tognifodé a donné le jeudi 29 juillet, le top de la campagne de communication « Stronger Together » 2021 qui signifie en Français « ensemble nous sommes forts ». Cette campagne qui a pour thématique centrale, éducation et leadership féminin, s’inscrit dans la cadre de la mise en œuvre du Projet d’autonomisation des femmes et du dividende démographique au Sahel (Swedd).

Par Raymond FALADE

Ce projet a pour objectif d’accroître l’autonomisation des femmes et des adolescentes et leur accès à des services de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile de qualité et améliorer la production et le partage des connaissances au niveau régional ainsi que la capacité et la coordination régionale. Il vise à accélérer la réalisation des droits et du plein potentiel des 3 302 000 jeunes des deux sexes du Bénin pour enclencher les bénéfices du dividende démographique en soutien à l’objectif de croissance économique inclusive du Programme national du développement 2018-2025 et au 45 cibles prioritaires des Objectifs de développement durable (Odd).
Le thème de cette campagne est éducation et leadership féminin. Selon la ministre Tognifidé, « ce thème constitue la prunelle des yeux de la gouvernance politique qui met un point d’honneur sur l’autonomisation et le leadership féminin dont la pérennité passe inéluctablement par l’éducation des filles ». C’est pourquoi, vu l’importance et l’opportunité, cette campagne s’avère important. Il s’agira donc pour les initiateurs du projet d’amener les parents à réaliser le maintien des filles à l’école jusqu’au moins à la fin du cycle secondaire ; d’aider les femmes et les filles à avoir accès à la formation, à l’emploi, aux opportunités économiques et aux instances de prise de décision. Elle consiste également à amener les femmes et les adolescentes à utiliser les services et les produits de santé reproductive et de planification familial ainsi que de l’hygiène menstruelle y compris les méthodes contraceptives modernes et d’amener les femmes et les filles à lutter contre les violences basées sur le genre et les pratiques néfastes telles que les excisions, les mutilations génitales féminines etc. La campagne de communication Stronger Together 2021 se déroulera pendant six mois et privilégiera les canaux de communication porteurs de messages conseils, messages et formations, messages décisions et messages dans les ménages.
Le ministre de l’Enseignement secondaire technique et de la formation professionnelle Yves Kouaro Chabi présent à la cérémonie a exprimé sa joie du choix du thème de cette campagne. Il a fait savoir que dans son département ministériel, il est confronté à de nombreux défis qui sont liés à l’épanouissement de la femme. Aujourd’hui, de la classe de 6è en terminale, plusieurs filles abandonnent les bancs pour une raison ou une autre. Le ministre Yves Kouaro Chabi se dit convaincu qu’à travers cette campagne, les choses iront de mieux en mieux et que « ce programme aidera les parents à mieux comprendre l’importance de la fille à l’école, permettra le changement de comportement dans les écoles pour l’épanouissement de l’enfant et pour l’épanouissement de la fille en particulier ».
Au total, neuf pays ont bénéficié de ce projet. Le Bénin est le 7è pays sur la liste. Il est soutenu par la république de la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre du projet à travers la ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté Myss Belmonde Dogo. Cette campagne se déroulera jusqu’au 31 décembre 2021.
Il faut noter que cette cérémonie de lancement de la campagne de communication « Stronger Together » a connu également la présence de la représentante résident de l’Unicef au Bénin Djanabou Mahondé, représentant pour la circonstance la représentante résident de l’Unfpa au Bénin.

Laisser un commentaire

Top