Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Cantine scolaire : Les vivres cambriolés dans plusieurs écoles

Cantine scolaire : Les vivres cambriolés dans plusieurs écoles

Le ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou s’imprègne du bon fonctionnement des cantines scolaires. Le jeudi 15 octobre, il a effectué une visite de terrain dans deux écoles à cantines de la commune d’Athiémé, département du Mono et à Djidja dans le département du Zou où des vols répétés de vivres ont été signalés.

Par R. FALADE

Contrairement aux écoles à cantines visitées dans le département du Mono où les communautés sont impliquées dans le bon fonctionnement des cantines, dans le Zou, le fonctionnement harmonieux de la cantine scolaire est plombé par le cambriolage des vivres dans certaines écoles. Selon les chiffres communiqués par le Directeur départemental des enseignements maternel et primaire du Zou, au total, 166,75 kg de maïs, 378 kg de riz, 177 kg de pois jaune, 142,125 L d’huile, ainsi que des cuillères, des bols en plastique, des marmites et des coupe-coupe ont été emportés par des divorcés sociaux dans 6 écoles. Il s’agit de  l’Epp Sozoun dans la commune de Djidja, Epp Dovogon dans la commune de Zogbodomey, les écoles de Tévèdji, d’Adagbodji et de Gankou dans la commune de Ouinhi puis l’Epp Zounmèkpota dans Agbangnizoun.

Dans le département du Mono et précisément à Athiémé, la délégation conduite par Salimane Karimou a visité l’École primaire publique d’Agontimè, située dans l’arrondissement de Kpinnou. Dans cette école, avec l’appui du partenaire privé Choithrams, d’autres activités ont été ajoutées à l’alimentation scolaire, à savoir la construction d’infrastructures lourdes, c’est-à-dire, le réfectoire qui va permettre aux apprenants de déjeuner dans des conditions favorables à l’alimentation, le moulin à maïs qui va servir à moudre à la fois le maïs de l’école et celui de la communauté et un jardin moderne. Le ministre a remercié ce partenaire privé  qui a réalisé ces infrastructures dans 10 écoles sur les 20 écoles dans lesquelles il intervient. Pour lui, en termes de partenariat gagnant-gagnant, c’est une excellente expérience à rééditer dans les autres écoles sur toute l’étendue du territoire national. Il a lancé un appel à l’endroit des partenaires privé à aller dans ce sens.

La deuxième école à cantine visitée est celle de l’École primaire publique de Sazouékpa toujours dans  l’arrondissement de Kpinnou. Salimane Karimou et sa suite ont visité le forage en construction et procédé au lancement de fonctionnement du réfectoire de cette école réalisée par le même partenaire privé Choithrams. ‹‹À Sazouékpa ici, nous avons voulu lancer le fonctionnement de ce réfectoire. Voyez-vous, les enfants sont déjà à table et, pour la première fois, ils vont commencer par manger au réfectoire. Notre souhait, c’est que cela puisse s’étendre à toutes les écoles à cantines›› a fait savoir le ministre qui a servi lui-même le repas aux apprenants.

À noter que le ministre était accompagné pour la circonstance, du représentant résident du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin, Guy Mesmin Adoua Oyila.

One thought on “Cantine scolaire : Les vivres cambriolés dans plusieurs écoles

Laisser un commentaire

Top