Vous êtes ici
Accueil > Société > Carnet noir : Prof. Olabiyi Joseph Yaï et Thomas Boya, deux grosses pertes

Carnet noir : Prof. Olabiyi Joseph Yaï et Thomas Boya, deux grosses pertes

L’ancien ambassadeur du Bénin auprès de l’Unesco Olabiyi Babalola Joseph Yaï  n’est plus. Il a rendu l’âme le samedi 5 décembre dans sa 80e année des suites d’une maladie.

Par R. F.

Le professeur Olabiyi Babalola Joseph Yaï  fut ambassadeur de bonne volonté de l’Ecole du patrimoine africain (Epa), basée à Porto-Novo. Le 5 novembre 2007, il avait été élu au poste de président du Conseil exécutif de l’Unesco. À l’époque, le directeur général de l’organisation n’avait pas tari d’éloges à l’endroit de ce haut cadre béninois. Koïchiro Matsuura a rendu hommage « au brillant universitaire, polyglotte exceptionnel, spécialiste des langues et cultures africaines, ainsi que des politiques culturelles et linguistiques ».

Durant son mandat comme ambassadeur, le professeur Yai a été membre du Comité du patrimoine mondial, le Comité du fonds international pour la promotion de la culture (Fipc), le Comité scientifique international du projet Route de l’esclave, le jury pour la désignation des chefs-d’œuvre de patrimoine oral et immatériel ainsi que pour le Melina Mercouri et Simon Bolivar prix, un membre du conseil d’administration du Fonds africain du patrimoine mondial (Awhfd), président de la Commission culture de l’Unesco du G77, de la Commission IV (Culture) de la 32e session de la Conférence générale (2003) et vice-président du Conseil exécutif (2001-2003).

Un parcours impressionnant

Avant sa nomination au poste d’ambassadeur, Olabiyi Babalola Joseph Yaï  a été consultant pour la culture et la politique linguistique au Bénin, le Burkina Faso, le Nigeria, le Togo et le Mozambique dans les années 1970 et 1980. Il a enseigné également comme professeur à l’Université du Bénin, Ibadan et Ife au Nigeria et en Floride aux États-Unis. Il a également agi à titre de directeur de l’Institut d’études culturelles de l’université d’Ife au Nigeria et en tant que président du Département des langues africaines et asiatiques et littératures, Université de Floride aux États-Unis.

Le professeur Yaï est titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université de la Sorbonne en France et d’un diplôme d’études supérieures en linguistique de l’Université d’Ibadan au Nigeria. Il a été chercheur invité à l’Université fédérale de Bahia au Brésil, à l’Université de Birmingham en Angleterre et à l’Université Kokugakuin à Tokyo au Japon.

Spécialiste en littératures africaines et les langues, alphabétisation, poésie orale et les cultures de la diaspora africaine, Olabiyi Babalola Joseph Yaï, est né en 1942 au Bénin où il a reçu une éducation traditionnelle africaine avec les sages et les aînés de son village.

 Thomas Boya…aussi

Thomas Boya, ancien ambassadeur du Bénin à Washington DC et à New York dans les années 1977 est décédé dimanche soir à l’âge de 87 ans. Il a créé avec le chroniqueur et poète Jérôme Carlos, la radio Capp FM dont il est le PDG.

 

Laisser un commentaire

Top