Vous êtes ici
Accueil > Culture (Page 2)

Patrice Talon : Un discours positif sur le Vodùn

Inédit dans un Bénin où les préjugés péjoratifs sur le Vodùn sont monnaie-courant. Un discours positif venant de la plus haute personnalité de l’Etat, Patrice Talon. Depuis Toucoutouna où il est en tournée présidentielle, l’homme n’a pas oublié le ‘’10 janvier, fête nationale des religions endogènes’’. Pour lui, le Vodùn est vecteur de grandes vertus et qualités. « Amour, harmonie, respect de la vie et bien-être de l’homme, voilà quelques-unes des valeurs fondamentales prônées par nos religions endogènes dans leur essence », a-t-il écrit sur sa page Facebook, texte accompagné d’images élogieuses. Patrice Talon a alors fini son message de « bonne fête » sur

Lire l'article

Prince Zédéka-Zédéka : « Le Vodoun est une spiritualité insondable, la connaissance la plus élevée »

‘’10 janvier’’ fête nationale des religions endogènes. C’est un jour propice pour répondre à certaines inquiétudes sur le Vodoun. Tel est l’exercice auquel se livre Prince Zédéka-Zédéka Kanhohonou, exorciste et prêtre dans le Panthéon Vodoun, professeur en « Connaissances ancestrales et endogènes » dont il enseigne les principes au Supérieur en Licence et Master, doctorant travaillant sur le thème de recherche ‘’Principes des réalités endogènes’’.   Qu'est-ce que le Vodoun ? Lorsqu'on évoque le concept ‘’Vodoun’’, nombre de personnes se demandent ce que c'est en réalité. Le Vodoun est une spiritualité insondable basée sur les principes divins universels et purement naturels dont

Lire l'article

Patrimoine Vodùn : Le gouvernement fidèle à son ambition de valorisation

Le Vodùn était à l'honneur au Bénin hier, dimanche 10 janvier. C'est la seule journée chômée, fériée et payée, dédiée aux religions endogènes alors que celles importées en ont une kyrielle. L'institution de ce qui est communément connu sous l'expression "fête des religions endogènes" date de 1992. Le président Nicéphore Soglo était au pouvoir. Normal donc que l'opinion publique lui en attribue (à tort) la paternité. Ce que corrige Daagbo Hounon Hounan II tout en trouvant en cette date la réparation d'une longue injustice faites aux religions du terroir. « Il faut dire que pendant des siècles, les missionnaires n’ont

Lire l'article

Conférence à panels « Le 10 janvier : et après ? » : Prof. Raymond Assogba fait un bilan brillant de l’initiative

En prélude à la fête des « religions endogènes », le Sociologue-Boologue Raymond Assogba a rencontré la presse, lundi 4 janvier à l’Ecole doctorale pluridisciplinaire de l’Uac, pour faire le bilan des deux éditions de sa série de ‘’conférences à panels’’ intitulées « Le 10 janvier : et après ? » Par Sêmèvo Bonaventure AGBON Le professeur Coovi Raymond Assogba s’impose d’abord un bilan à mi-parcours après deux éditions. « Ce fut une aventure dont l’inspiration est née de la rencontre entre nous et les étudiants inscrits à l’Unité d’Enseignement « Boologie », se rappelle-t-il. Par ce bilan qui lance la prochaine édition, il s’agit de « Prendre appui sur

Lire l'article

2e édition du Grand prix littéraire : Les lauréats par catégorie (Plaidoyer pour les œuvres en langues nationales)

Les lauréats de la deuxième édition du Grand prix littéraire du Bénin sont connus. Il s'agit de Jérôme Tossavi pour la catégorie théâtre,  Jean-Paul Totoh pour la catégorie nouvelle et Gilles Gbeto pour la catégorie roman. La cérémonie de remise de prix s'est déroulée le mercredi 30 décembre à Cotonou. Par Raymond FALADE 13 candidats toutes catégories confondues au départ, 9 présélectionnés. Trois catégories ont été prises en compte à savoir, la catégorie théâtre, nouvelle et la catégorie roman. Dans chaque catégorie, trois candidats ont été présélectionnés. Mais au finish, un seul candidat a été retenu et distingué par catégorie. Ainsi, le

Lire l'article

Sagbohan Danialou en concert à Cotonou : L’homme-orchestre, toujours une légende

L'homme-orchestre, Sagbohan Danialou a donné un concert le vendredi 25 décembre à Cotonou. Organisée par l'Agence Trinity events, ce concert a pour but de rendre hommage à cette icône de la musique béninoise à l'occasion de son anniversaire célébré le 11 décembre, pour les services rendus à la Nation à travers son art. Par Raymond FALADE Des rumeurs donnant pour mort le Hagbè national avaient circulé. Mais, tenez-vous tranquille, Sagbohan Danialou se porte bien et est toujours débordé. La nuit du 25 décembre le public ayant effectué le déplacement sur Novotel de Cotonou, ont découvert un homme très fougueux et qui visiblement

Lire l'article

Projet 2APAC au profit des artistes : Heureux de retrouver la scène

Réanimer les lieux d’animation culturelle et remettre les artistes sur scène. Tel est le défi après le long moment d’hibernation imposé par la crise du coronavirus. Le gouvernement, pour y arriver a lancé le projet ‘’Actions artistiques au profit des acteurs culturels’’, initié par le ministre du Tourisme, des arts et de la Culture Jean-Michel Abimbola. Par Sêmèvo B. AGBON Non de se contenter seulement d’autoriser la reprise des activités culturelles et sportives, le gouvernement prend les devants de la réanimation des lieux culturels et surtout, du retour de ses musiciens sur le podium. Le projet Actions artistiques au profit des acteurs

Lire l'article

Tofa, version Adfat : 2021 sous le signe de Tchè-Wlin

Comme annoncé, une forte délégation de l’Association des dignitaires de Fa et tradi-thérapeutes (Adfat) a rempli, samedi 19 décembre, le Hall des arts de Cotonou pour la 6e édition de la consultation annuelle de Fâ. La prospection a révélé comme Fadù central Tchè-Wlin. Que dit ce signe de l’année 2021 en vue ? Par Sêmèvo B. AGBON Tchè-Wlin, signe principal, Sa-Losso sur les noix (Adjikwin) et Ka-Mindji, sur les cauris comme Fadù secondaires. Ce sont là les trois signes qui révèlent le code de l’année 2021 à l’issue de la prospection menée par l’Adfat à l’intention de tout le Bénin. En définitive,

Lire l'article

Retour des biens culturels : Le Bénin s’apprête pour l’été prochain

L'Assemblée nationale française a adopté définitivement, jeudi 17 décembre, le projet de loi relatif au retour de biens culturels à la République du Bénin et à celle du Sénégal. À travers ce projet, le trésor du roi Béhanzin et le sabre attribué à El Hadj Oumar Tall, chef spirituel et fondateur de l’empire toucouleur retourneront sur la terre de leurs aïeux. L'un des arguments qu'avancent ceux qui sont contre le retour de ces biens dans leurs pays d'origine, concerne les sites aux normes devant les accueillir. Pour ce qui concerne le Bénin, le pays est à pied d'œuvre pour mettre

Lire l'article

Restitution des biens culturels : Le Parlement français approuve (5 autres pays formulent des demandes)

Les trésors du roi Béhanzin (Bénin) et le sabre d’El Hadj Oumar Tall, chef spirituel et fondateur de l’empire toucouleur (Sénégal) retourneront sur la terre de leurs ancêtres. Telle est la suite logique attendue suite au vote définitif, par l'Assemblée nationale française, du projet de loi relatif au retour de biens culturels à ces deux pays, jeudi 17 décembre. Par Sêmèvo B. AGBON Dérogation retentissante au principe d’inaliénabilité du code du patrimoine français. Le vote des députés acte le transfert de propriété de ces objets au bénéfice du Bénin et du Sénégal. Une première dans les relations entre l’ancien colonisateur

Lire l'article
Top