Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Championnat national scolaire : Avrankou vainqueur chez les garçons, Bassila chez les filles

Championnat national scolaire : Avrankou vainqueur chez les garçons, Bassila chez les filles

La 1ère édition du championnat national scolaire a connu son épilogue le samedi 30 juillet à Grand-Popo dans le département du Mono. A l’arrivée, c’est l’équipe du Collège d’enseignement général de Bassila qui a été sacrée championne chez les filles et celle du Ceg Avrankou a remporté le trophée chez les garçons.

Par Raymond FALADE

Organisé par le gouvernement béninois en partenariat avec la Fédération internationale de football association (Fifa), ce championnat vise à promouvoir le sport et plus particulièrement le football à la base. La première finale de cette compétition a opposé les élèves du Ceg Bassila à leurs homologues du Ceg Dowa à Porto-Novo. Dès la première partie du jeu, l’équipe de Bassila a réussi à inscrire son premier but. Malgré les tentatives de leurs adversaires, ils n’ont pu revenir au score. Vers la fin de cette partie, Dowa a obtenu un pénalty mais n’a pu malheureusement le transformer. A la reprise, Bassila a aggravé le score en marquant son deuxième but. Dowa a obtenu un deuxième pénalty qu’il a loupé. Score final, 2 buts à 0.
Chez les garçons, Avrankou a remporté le trophée devant le Ceg Comè sur un score de 2 buts à 1. Pourtant, ce sont les élèves de Comè qui ont ouvert le score dès la première partie du jeu. Un but qui a été égalisé plus tard avant la fin de la partie. A la deuxième mi-temps, les deux équipes ont multiplié les assauts pour tenter de soulever le trophée de cette 1ère édition du championnat national scolaire. La chance va sourire finalement aux jeunes d’Avrankou, qui ont réussi à inscrire leur deuxième but à quelques minutes de la fin de la rencontre.

Merveilles des classes sportives

Les enfants participants à cette compétition sont issus du programme des classes sportives initié par le gouvernement. Ce qui fait dire au ministre des Sports Oswald Homéky, que le gouvernement a vu juste en mettant en place ce programme. Il a remercié tous ceux qui ont œuvré pour la réussite de ce championnat notamment les membres de la Fédération béninoise de football (Fbf), l’Office béninois du sport scolaire et universitaire (Obssu) dirigé par Donald Alexis Acakpo, la Confédération africaine de football (Caf) et la Fédération internationale de football association (Fifa). Il a promis que le gouvernement béninois continuera de travailler en collaboration avec ses partenaires pour aller loin dans ce projet les années à venir. « Ces jeunes ne proviennent pas d’une sélection hasardeuse. Ce sont les enfants des classes sportives. Un projet qui a fait l’objet d’une signature de convention avec la Fifa » a expliqué le ministre. Il ajouté que le Bénin est le pays pilote de ce projet pour le compte de l’Afrique. A l’en croire, ce projet donnera naissance les années à venir à une compétition africaine des scolaires. C’est pourquoi, « Ces enfants vont continuer à travailler avec leurs encadreurs déployés par le gouvernement béninois » a indiqué Oswald Homéky. Dans ce championnat, il n’y que de jeunes footballeurs mais aussi des jeunes secouristes, des jeunes reporters et des jeunes arbitres. Ces derniers sont issus du programme des jeunes officiels qui consiste à former des jeunes arbitres, des jeunes entraineurs, des jeunes secouristes et des jeunes reporters sportifs.
Démarrée le samedi 24 juillet dernier, cette compétition a duré une semaine et a réuni 12 équipes masculines et 12 équipes féminines venues des 12 départements du Bénin. Ces formations sont les vainqueurs de la phase départementale de ce championnat. Les matchs se sont déroulés sur les stades omnisports de Comé et de Grand-Popo dans le département du Mono.
Cette finale a connu la présence d’une kyrielle de personnalités notamment le ministre d’Etat chargé du plan et du développement Abdoulaye Bio Tchané, le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle Yves Kouaro Chabi, l’ambassadeur de la France, la représentante de la Fifa Gérardine Heinen, le président de la Fbf Mathurin de Chacus, des députés et des élus communaux.

Laisser un commentaire

Top