Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Chronique/Covid-19 : Nouvelle arme des racistes

Chronique/Covid-19 : Nouvelle arme des racistes

Weekend d’indignation et de vive colère pour des millions d’Africains, célébrités (Eto’o Fils, Drogba…) et simples citoyens y compris. Pour cause, la profession sans scrupules sur la chaîne française LCI que les Noirs devront servir de cobayes pour l’expérimentation du vaccin contre le Covid-19. En élevant une prompte protestation contre les professeurs Jean-Paul Mira, chef de service à l’hôpital Cochin à Paris et Camille Cocht, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche scientifique (Inserm), les Africains ne disconvenaient nullement qu’ils doivent contribuer à la lutte contre la pandémie qui bouscule l’humanité, même si le berceau de l’humanité reste encore très faiblement touché. Ce qui a davantage déplu, c’est la connotation méprisante et raciste des déclarations qui a sans doute ramené dans nos fronts, plus de 450ans d’asservissements.

L’obstination des médecins occidentaux -certainement soutenus par leurs gouvernements et l’Oms- à commencer l’expérimentation du vaccin sur les ”Noirs”, n’étonne guère. Elle montre juste que derrière les aides au développement, les poignées de mains, la constitution de forces internationales dont Barkhane pour nous protéger du terrorisme…ils n’ont jamais aimé l’Afrique qui « sans les Africains sera un paradis pour le Blanc ». Leur plan séculaire d’extermination des Noirs depuis l’esclavage, la colonisation n’a pas été abandonné. Ils y sont restés fidèles. Ce qui est même inscrit dans la bible, livre censé être saint ; nous serions, en effet, les descendants de Cham maudit pour avoir vu la nudité de son père Noé – Genèse 9 : 18-27. Une allégorie exploitée pour justifier la haine contre l’Africain. Un pape, Nicolas V a même eu la sainteté de cautionner ”notre” esclavage (confère Romanus pontifex 1454). « Dans cette … bulle, il donne au Roi du Portugal Alfonso V et à ses descendants l’autorisation de saisir et de maintenir “in perpetuam servitudinem” les Africains considérés comme infidèles et ennemis du Christ. Nicolas V est, pour cette raison, considéré comme le pape qui a légalisé l’esclavage dans la chrétienté », écrit Wikipédia. Le pontife étant infaillible (dogme de l’infaillibilité papale) rien n’a changé, les discours oui, mais les pratiques sont restées et même renforcées.

Notre chosification vient de loin, nous n’avons même pas, à leurs yeux la valeur des animaux pour qui sont formés des vétérinaires ; nous sommes juste considérés comme des pestiférés à exterminer. L’Afrique sert toujours de cobaye. L’histoire nous édifie que sous prétexte d’œuvres sociales ou vaccinations contre tels ou tels maux, des maladies dont le Sida ont été « distribuées » aux Africains au Congo RDC et en Afrique du Sud. A nous de défaire aujourd’hui les fers d’hier pour un avenir meilleur. Dommage qu’en cela nos gouvernants ne soient pas tous des alliés. Aveuglés par l’argent, le maintien au pouvoir, ils ne sont pas là pour nous protéger, puisqu’ils ne nous doivent pas souvent leur élection. Sinon comment comprendre que pendant que les réseaux sociaux grouillaient d’indignation, le docteur Muyembe annonce que la RDC est choisie et a accepté de tester les vaccins ?

En ce XXIe siècle, le Noir n’a plus d’illusion sur le fait qu’il n’est pas aimé et que bien des maux qui l’assomment ont la caution de ses propres dirigeants. Ce qui le choque c’est plutôt l’aisance avec laquelle il est clamé, en violation de l’éthique des médias, qu’il faut le sacrifier pour « le bonheur des Européens ».

Mais nous avons le droit de refuser et d’éveiller nos entourages à refuser de se soumettre au vaccin ouvertement annoncé. Ceux qui ont créé le sida, ceux qui fomentent des guerres, ceux qui ont initié et financé le terrorisme ne peuvent nous envoyer un vaccin, encore que ce sont eux qui en ont besoin urgemment, pas nous.

Sêmèvo Bonaventure AGBON

Laisser un commentaire

Top