Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Collectivité Adjagboni-Guézo : Un nouveau Dah intronisé en présence du DAM de Cotonou

Collectivité Adjagboni-Guézo : Un nouveau Dah intronisé en présence du DAM de Cotonou

«Un homme qui ne connaît pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racines.» Se refusant d’être un arbre sans racines,  Gatien S. ADJAGBONI a honoré de sa présence les cérémonies d’intronisation du Chef (Dah) de la collectivité ADJAGBONI-GUÉZO qui se sont déroulées dans la cité historique d’Abomey (AgbómƐ) les 7, 8 et 9 Octobre 2021 et qui vont se poursuivre jusqu’au 14 octobre. Soit 7 jours de réjouissances prévus pour se dérouler dans la sobriété en raison du contexte sanitaire. Suite aux libations et autres cérémonies sacrées et consacrées dans le cadre du choix relatif à la succession, Dah Kpohofingbe Nouwlinou II Dedomin a reçu le spectre qui fait de lui le chef de la collectivité.

Une cérémonie meublée de chants et de danses royales, placée sous les bons hospices et bénédictions du roi du Danhômey sa Majesté Kêfa Sagbadjou Glèlè. Des grâces n’ont pas manqué de rejaillir également sur le prince Gatien Sèdami ADJAGBONI, représentant la lignée de Ouidah (lui même élevé depuis 2018 Dah Dokounon – Ananou/ Daah dϽkúnϽ anánú).  Il reste très admiratif des valeurs traditionnelles et ancestrales de notre pays. Prenant la parole, parmi les siens, le prince Sèdami a loué les richesses culturelles et cultuelles du Bénin et félicité au passage le Chef de l’État pour sa volonté non seulement de les conserver mais aussi et surtout pour sa volonté de les valoriser. Un exemple patent est la demande formulée pour la restitution des objets royaux.

Fier de ses origines et des siens répartis sur le territoire national à savoir : Ouidah, Abomey, Calavi, Dassa, Porto Novo, il ne manque aucune occasion pour se ressourcer et communier avec eux, toutes les fois que l’occasion se présente. C’est une démarche qui s’inscrit comme une évidence pour un digne fils qui émane de la lignée du “Kpamegan” du roi GUEZO ayant pour nom ADJAGBONI.

Le nom ADJAGBONI n’a aucune explication en fon car c’est un surnom issu de paroles incantatoires en yoruba qui découlent de la force mystique du “kpamegan”. Il est donc prononcé d’origine, en langue yoruba et signifie : «Le chien aboie, la caravane passe».

Pour mémoire, dans le royaume du Danhomey, le Kpamegan est le maître spirituel et confident du roi détenant les informations tenues secrètes. Il est également chargé de conjurer tous les mauvais sorts pouvant menacer le roi. Il est donc inutile de rappeler que ADJAGBONI pour être dans cette position était un fidèle du roi GUEZO (gúƐzó); ce qui lui a valu les faveurs du roi qui lui a donné une de ses filles nan DESSA en mariage.

Gatien S. ADJAGBONI n’a pas manqué d’honorer le nouveau chef de la collectivité de ses présents. Taquiné par une des personnalités présentes sur son absence aux dernières festivités de nonvitcha, il a expliqué les raisons de son absence et a promis de continuer à participer aux événements majeurs dans le Mono chez sa mère.

Il faut dire que cette immersion socioculturelle permet à Gatien S. ADJAGBONI chaque fois qu’il le peut, d’apprécier la richesse du patrimoine immatériel de notre pays. Il a promi rendre compte fidèlement à Nana Miwonovi Adjigo Zomakpe le Tonko Comlan 8, Dah de la collectivité ADJAGBONI de Ouidah.

Par Timothée YEGBEGNON (Coll.)

Laisser un commentaire

Top