Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Colloque DH one Site 2019 : L’Institut Cerco-Bénin promeut le ‘’lire ensemble”

Colloque DH one Site 2019 : L’Institut Cerco-Bénin promeut le ‘’lire ensemble”

Les humanités numériques et littérature numérique ont fait l’objet d’un colloque les jeudi 2 et vendredi 3 mai à l’Institut Cerco. Un événement qui a drainé plusieurs acteurs culturels et scientifiques

Par S. B. A.

« Ce colloque est le second en matière d’événement scientifique mais surtout culturel consacré aux humanités numériques. Il vie à favoriser une lecture collective et uniforme de la culture béninoise et africaine dans le temps et à travers le monde à partir du numérique ». C’est par ces mots que Alain Capo-chichi, président directeur général du groupe Cerco a justifié cet événement qui a porté sur le thème « Lire ensemble ». Y ont répondu, des acteurs culturels et scientifiques venus de différentes universités de la sous-région et du monde.

Le colloque a été riche en activités intellectuelles. Plusieurs communications thématiques ont été animées par des personnes averties. Il s’agit de « la perception africaine des ‘’assens’’ face à une lecture artistique : un modèle de lecture » présenté par Dr Gilbert Capo-chichi et Hedwige Hounkannounon ; « place et opportunité des pratiques de lecture dans un système d’apprentissage basé sur la pédagogie active », animé par Vasco Sossavi et Sandrine Capo-chichi et « l’art africain et la technologie, quel modèle d’intégration pour une lecture authentique des œuvres artistiques », donne par Audace Bonam Triomphe et Viranson Hounnouvi.

« Ce colloque est une ouverture et contribuera aux recherches expérimentées sur des thématiques liées à notre culture, nos œuvres qui demeurent toujours dans l’anonymat du point de vue du numérique », a salué l’un des conférenciers, Vasco Sossavi. De même, les participants et le président du Conseil scientifique du colloque Philippe Boîte ont confié être satisfaits de l’événement.

Soulignons que ce colloque sur les humanités numériques et littérature numérique a par ailleurs servi de cadre de partages. L’orchestre de l’Institut Cerco a assuré les intermèdes de détente.

Laisser un commentaire

Top