Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Colloque scientifique sur le «10 Janvier» : Dr R. Assogba au contact des acteurs Vodun de Sékou

Colloque scientifique sur le «10 Janvier» : Dr R. Assogba au contact des acteurs Vodun de Sékou

Le 10 janvier prochain, le sociologue-Boologue, Coovi Raymond Assogba, maître de Conférences des universités du Cames organise un colloque scientifique sur la fête du Vodun. « 10 janvier, et après ? » c’est le thème sur lequel portera cette rencontre. Dans le cadre des préparatifs, l’universitaire a échangé le samedi 30 octobre, avec les membres du Syndicat national des médecins intellectuels traditionnels et assimilés du Bénin (Sy.Na.Mi.Tra.A.B) chargés de sensibiliser les Bokonon, Hounnongan, les Spirituels et autres de Sékou sur cet événement.

Par Raymond FALADE

Dans une ambiance fraternelle‚ le Boologue Dr Coovi Raymond Assogba a été accueilli à l’occasion de cette séance de prise de contact, par les Hounnongan Ananou, Sogbossi et Houngnibo. Sur les lieux de la rencontre, se sont réunis Bokonon, Hounnongan, Spirituels… venus de Sékou et environ. « Je suis à Sékou ce matin dans le cadre de la sensibilisation des acteurs du Vodun à une séance de travail pour préparer le colloque que nous allons organiser en janvier 2022 sur la thématique bien connue qu’est « le 10 janvier et après ?» a lancé l’universitaire à son auditoire après s’être introduit par le Hounnongan Ananou entouré des membres du bureau du (Sy.Na.Mi.Tra.A.B)‚ session de Sékou. Ainsi, le document de travail intitulé « Le Vodun dans un monde en mutation » a été distribué aux participants. Selon le professeur Assogba, le but est de permettre aux Bokonon, Hounnongan, Spirituels… d’y prendre connaissance avant la séance de sensibilisation au cours de laquelle les grandes lignes seront discutées.
Cette séance de sensibilisation dont la date reste encore à définir, sera l’occasion poursuit-il, de réfléchir sur les conditions de la mise en place des campus de Boologie dans chaque arrondissement et commune sur toute l’étendue du territoire national comme le souhaite le Vénérable Dansou Gazozo, président du Sy.Na.Mi.Tra.A.B. Le but‚ souligne le Boologue, est de permettre aux « populations de prendre conscience qu’elles doivent prendre à cœur le contexte de la démocratie pour mettre en chantier leur vision du Bénin de demain, leur vision du développement, leur vision de ce que doivent être les relations entre les différentes classes sociales ». Cette séance de sensibilisation devrait commencer par Atropocodji. « Mais ce sont les acteurs de Sékou qui ont manifesté leur disponibilité, voilà pourquoi nous avons commencé par là-bas » a indiqué Raymond Coovi Assogba.

Le campus de Boologie selon les explications du professeur, « vise à rassembler tous ceux qui veulent apprendre du Vodun, des étudiants et ceux qui ne sont pas étudiants aussi qui souhaitent vivre des relations d’apprenants à enseignant à la vision de s’approprier les connaissances de leur histoire du Vodun et les conséquences entrepreneuriales qui peuvent dérouler de cela ». Il a fait savoir que cela permettra « à nous intellectuels, d’envoyer les étudiants qui s’inscrivent en Boologie à des stages dans le cadre du campus de Boologie ». Pour lui, c’est une manière de faire de l’université une institution au service des populations et qui accueille des enseignements de la triade Fâ-Vodun-Boo.

Avant de quitter Sékou, Dr Raymond Assogba s’est rendu chez plusieurs Hounnon de la localité pour visiter certaines divinité. Cette visite guidée lui a permis de s’imprégner de certaines valeurs traditionnelles dont regorge le Bénin.

One thought on “Colloque scientifique sur le «10 Janvier» : Dr R. Assogba au contact des acteurs Vodun de Sékou

  1. Très édifiant comme connaissance car cet article nous a permis de savoir que nous avons des valeurs endogène que nous négligeons

Laisser un commentaire

Top