Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Colloque sur le quatre centenaires de Dako Donou : Réécrire l’histoire d’un roi peu ou mal connu

Colloque sur le quatre centenaires de Dako Donou : Réécrire l’histoire d’un roi peu ou mal connu

L’Université d’Abomey-Calavi a accueilli du jeudi 1er au vendredi 2 décembre, un colloque international sur « La vie, l’œuvre et le règne de Dada Dako Donou : 1er roi des Fon et Guédévi et 3ème roi d’Allada (1620-1645 & 1625-1650) ». Ce symposium intervient pour donner une nouvelle touche de peinture à l’histoire de ce souverain. Deux comités scientifiques‚ à savoir celui du Laboratoire d’analyse et de recherche, religions, espaces et développement (Larred) et celui de l’organisation du quatre centenaires de l’accession du roi Dako Donou au trône de Houawé-Djotin co-organisent ce colloque.

Par Donatien Fernando SOWANOU (Stag.)

Marquer l’anniversaire du quatre centenaires de l’accession au trône du roi Dako Donou‚ c’est l’ultime raison derrière la tenue de ce symposium. Deux jours durant, universitaires, détenteurs de pouvoir, propriétaires de trône et autres intellectuels ont donné des communications pour enrichir les discussions.

Les travaux ont été lancés par le discours d’ouverture du directeur de l’Ecole doctorale pluridisciplinaire, espace culture et développement de l’Université d’Abomey-Calavi‚ professeur Placide Cledjo. Il a invité les acteurs du colloque à réécrire l’histoire en la restituant comme dans le passé. « Toute la latente que vos assises pourrait susciter réellement auprès de l’école doctorale pluridisciplinaire, espace culture et développement en terme d’idée nouvelle et de pistes contradictoires, de propositions et de recommandations pratiques pour une meilleure connaissance et maîtrise de notre propre passé »‚ a exhorté professeur Placide Cledjo.

 

LIRE AUSSI : [RÉFLEXION] Dako Donou (2) : C’est quoi un roi ? C’est quoi un chef ?

 

De son côté‚ le professeur Dodji Amouzouvi‚ directeur scientifique du Larred rappelle les deux fruits que portera ce symposium international. « Ce colloque apportera tout de nouveau. Puisque c’est l’une des rares fois où des spécialistes de tout bord et de tout pays sont réunis à l’Uac dans un débat contradictoire, complémentaire pour faire jaillir la logique, la cohérence, la vérité. » Ainsi‚ il débouchera sur « une nouvelle lecture non seulement des royaumes en général et du royaume de Dako Donou en particulier et au delà du royaume de Danxomè. »

Le président du comité d’organisation est conscient des enjeux de ce colloque. Il émet le voeu de voir les travaux contribuer à la réécriture de l’histoire de Dako Donou à travers sa vie et ses œuvres. « Les actes qui seront issus de ce colloque puissent servir à toutes personnes déjà dans le milieu universitaire ensuite dans la vie de tous les jours pour nous révéler à nous mêmes »‚ espère Dodji Amouzouvi, directeur scientifique du Laboratoire d’analyse et de recherche, religions, espaces et développement (Larred).

 

LIRE AUSSI : Dako Donou‚ “chef précurseur” ou “1er roi du Danxomè” ? L’avis de l’historien J. Alladayè

 

Les résultats serviront à toutes les disciplines. Ces résultats qu’il a nommé « donnée brut historienne » vont servir de science pour les chercheurs.

Prof. Dodji Amouzouvi déplore n’avoir trouvé un spécialiste à titre de Doko Donou mais espère en trouver pour le rayonnement du nom de ce souverain « peu connu » ou « mal connu ».

Laisser un commentaire

Top