Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Communales 2020 : Affluence à Bohicon, Abomey au compte-gouttes, les mesures sanitaires sacrifiées

Communales 2020 : Affluence à Bohicon, Abomey au compte-gouttes, les mesures sanitaires sacrifiées

Dimanche 17 mai 2020 : jour décisif du scrutin des communales et municipales 2020. Dans le Zou où une équipe du quotidien Bénin Intelligent fait le constat depuis 7h, l’élection se tient effectivement. Forte mobilisation par endroit, mépris des mesures sanitaires aussi bien à Abomey qu’à Bohicon.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON, depuis Abomey

A Bohicon, le poste de vote le plus matinal a ouvert à 6h 58 et a enregistré comme premier votant Anatole Zannougbo. Nous sommes à l’Epp Sodohomè qui abrite au total six postes de vote dont chacun attend au moins 400 votants. La mobilisation citoyenne est remarquable. Des éléments de la police républicaine assure la sécurité. Déjà à 7h, devant chaque poste de vote se dresse un rang d’au moins 20 personnes en attente pendant que le flux d’arrivée des populations ne cesse. Certains se trompent de poste pendant que d’autres consultent encore les listes affichées à la recherche de leurs noms. Rares sont les votants qui franchissent les portes de l’école masqués. Ils se bousculent, se serrent dans les rangs en attendant la distribution des masques. La distanciation physique n’est pas observée. Pas de dispositifs de lavage des mains. Les populations reçoivent du gel hydroalcoolique après le passage dans l’isoloir et le dépôt du bulletin dans l’Urne.

Les partis Union progressiste et Bloc républicain sont les plus représentés. Prd et Fcbe ont peu de représentants sur terrain, Udbn quasiment absente à notre passage à 9h.

Les populations fortement mobilisées devant un poste de vote à l’Epp Sodohomè

Le Ceg 1 et la Maison des jeunes située au quartier Kpocon s’animent également. Au niveau de cette dernière le poste le plus tardif a ouvert à 8h 05. C’est ici que l’honorable Sanni Mama, élu de la 23e circonscription électorale a accompli son devoir citoyen. « Tout se passe dans la joie et la tranquillité. Preuve que la démocratie béninoise est en bonne voie », a-t-il salué. « Les populations sont massivement sorties pour exprimer ainsi leur adhésion au scrutin. L’organisation est bonne et montre que le gouvernement a décaissé à temps les fonds nécessaires », a témoigné l’élu.

Abomey à son rythme

A Abomey le vote se déroule également. Mais pas d’affluence. « Les votants que nous avons eu rentrent automatiquement après chez eux comme recommandés », expliquent un agent. Sinon tout se passe bien, confie Toussaint Agbozo, chef du quartier Dota. Les postes ont ouvert la plupart à 7h. A l’Epp Djimè où il y a 4 postes, à la place Château au quartier Dota, à l’Epp Agbodjannangan et au terrain Goho seuls les partis Br, Up et Fcbe sont représentés. A l’Epp Djimè, certains votants au lieu de rentrer après leur geste, se mettent à battre campagne, créant ainsi de l’attroupement, a dénoncé à la police, Clotaire Gbéhanzin, représentant d’un parti politique.

A Abomey le constat est le même à propos des mesures sanitaires. Les citoyens ne reçoivent les masques qu’une fois devant les agents électoraux. « Nous remettons le masque au votant une fois qu’il se présente devant nous dans la salle. Sinon, si nous leur distribuons ça dans les rangs certains non votants peuvent s’y glisser, les prendre et disparaître », a justifié un agent de la Cena interpellé sur le fait que le risque de contamination au Coronavirus est beaucoup plus grand dans les rangs compacts.

A Abomey, pas d’affluence comme ici sur le terrain Place Goho

Autres irrégularités, des votants dont les noms sont mal orthographiés dans le registre peinent à être acceptés. Par endroit, des postes de vote sont mal lotis (au soleil ou au bord de la voie) ce qui génère de souffrance pour nombre de citoyens.

Laisser un commentaire

Top