Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Commune d’Adjarra : 36 mois pour un réseau routier structurant

Commune d’Adjarra : 36 mois pour un réseau routier structurant

Le ministre des Infrastructures et des transports, Hervé Hêhomey a lancé le vendredi 21 février, les travaux d’aménagement et de bitumage de la route nationale n°36, axe : Wadon-Adjarra-Médéjonou-Porto-Novo et ses bretelles. La cérémonie s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des leaders de la commune d’Adjarra, les représentants des gardiens de la tradition, des députés de la 19ème circonscription électorale, les Forces vives de la commune d’Adjarra, le préfet de l’Ouémé ainsi que les populations.

Par Raymond FALADE

La voie Rn 36 axe Wadon-Adjarra-Médédjonou-Porto-Novo avec les bretelles (marché Adjarra Rnie 1 bis (sortant sur Avrankou) et la bretelle allant vers le centre de santé de Honvié), long de 18,5 kilomètres bientôt au pas. D’un coût global de 36 milliards 751 millions 569 mille 326 francs Cfa, les travaux confiés à l’entreprise béninoise Adéoti Sarl dureront 36 mois. Ce coût implique également toutes taxes y compris les frais de la mission de contrôle, les frais de déplacement de réseaux et les frais d’indemnisation des riverains. Selon les axes ou la bretelle, les aménagements prévoient une route bidirectionnelle en 1X2 voies ou en 2X2 voies avec des terre-pleins centraux, des trottoirs. A cela s’ajoute, une couche de fondation et une couche de base en concassés plus une couche de béton bitumineux comme structure de chaussée, a détaillé le directeur des infrastructures Jacques Ayadji.

Ces travaux « visent à doter la commune d’Adjarra et ses environs d’un réseau routier structurant avec un niveau de service satisfaisant et un système d’assainissement adéquat », a indiqué le Hervé Hêhomey. Il a rassuré les populations et les autorités de la commune d’Adjarra de ce que les travaux seront conduits avec méthode comme l’a su toujours faire le gouvernement de la Rupture pour ces différents projets. « Le chantier de la route Wadon-Adjarra-Mededjonou-Porto Novo ne fera pas exception à cette belle règle érigée en principe de gestion des affaires publiques par notre gouvernement, sous le leadership actif et éclairé du président de la République », a-t-il souligné. Le gouvernement à travers ce projet, sort la commune d’Adjarra du sous-développement dans laquelle elle végète depuis plusieurs années. En effet, la commune n’avait jamais bénéficié d’un ouvrage d’une telle envergure. L’aboutissement du projet est la concrétisation d’une promesse faite aux populations d’Adjarra par le président Patrice Talon. En effet, le jeudi 29 novembre 2018, le président Talon avait dépêché sur le terrain une équipe pour la première visite et le démarrage des études de ces infrastructures. Une équipe, à laquelle faisait partie le ministre Hêhomey. Selon lui, « nombreux étaient les sceptiques quant à la réalisation des travaux dans un si bref délai. Mais avec le président Patrice Talon, ce qui est dit est dit et ce qui est dit est toujours fait. Oui, avec le régime de la Rupture, les promesses ont un sens » a-t-il fait savoir.

Le choix de l’entreprise Adéoti Sarl pour la réalisation du projet s’inscrit dans la droite ligne de la vision du gouvernement de Patrice Talon « de promouvoir les entreprises locales, de valoriser l’expertise nationale et de renforcer le tissu économique de notre Pays ». Ceci, « au regard des conditions techniques et économiques intéressantes quelle a proposées », a-t-il justifié.

Un précédent important

La réalisation de ces travaux va surement engendrer des perturbations de la circulation sur ces routes. C’est pourquoi, le ministre Hervé Hêhomey a appelé « à la sagesse et au sens de civisme des usagers pour le respect des prescriptions de sécurité qui seront données dans le cadre de la circulation aux abords des chantiers pendant la période des travaux ».

Les travaux lancés à Adjarra le vendredi 21 février viennent s’ajouter à une longue liste de chantiers déjà en cours dans les départements de l’Ouémé et du Plateau notamment les travaux de reconstruction de la route Porto Novo-Akpro-Missérété en 2×2 voies (12,600 km); les travaux d’aménagement et de bitumage de la rocade de Porto-Novo section 1 Beaurivage-début cinquantenaire en 2×2 voies et la rue des manguiers menant à l’Assemblée Nationale (5,900 km) ; les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Pobè-Adja-Ouèrè-Ouinhi (22,600 km) ; les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Akpro Missérété-Pobè-Obèlè-Frontière du Nigeria (66,400 km) ; les travaux de construction du pont de Tovègbamé sur la route Akpro Missérété-Dangbo-Adjohoun-Kpèdékpo ; les travaux d’aménagement et de bitumage des routes Kétou-Idigny-Igbodja-Savè (85 km) et Omou-Illadji-Ayékotonyan (26,600 km) ; les travaux de réfection et d’entretien de pistes rurales et de routes classées pour un linéaire total de 1693,490 km dans les départements de l’Ouémé et du Plateau ; les travaux d’aménagement de rues dans les villes de Porto-Novo (22,390 km) et de Sèmè Kpodji (9,000 km) dans le cadre du projet Asphaltage ; les travaux de réfection de 13,600 km de voie de desserte de la commune des Aguégués ; les travaux de construction et de modernisation des marchés de Ahouangbo et de Ouando à Porto-Novo.

Laisser un commentaire

Top