Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Conseil communal de Parakou : Aboubacar Yaya pris à son propre piège

Conseil communal de Parakou : Aboubacar Yaya pris à son propre piège

À Parakou, l’élection du maire, ses adjoints et les chefs d’arrondissement sera reprise. C’est la conséquence de la décision rendue hier jeudi 17 juillet par la Cour suprême, organe chargé du contentieux électoral au Bénin. Cela fait suite à l’invalidation d’un siège de conseiller du parti des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), parti ayant obtenu la majorité absolue des sièges à pourvoir (17 sur 15) dans la commune, à l’issue des élections communales du 17 mai dernier selon les résultats proclamés par la Cena.

Les Fcbe avec désormais 16 conseillers sur 32, n’ont plus la majorité absolue des sièges. Ce qui a amené la Cour a prononcé l’annulation de l’élection du maire de Parakou et des Chefs d’arrondissements. La Cour a ordonné à cet effet, la reprise desdites élections.

Une guerre ”fcbéo-fcbéenne” a conduit à ce désastre pour le parti. Le conseiller déchu a fait, par le passé, l’objet d’une condamnation devenue définitive pour fait d’escroquerie. Il ne pouvait et ne devait donc pas être aligné sur une liste électorale, conformément à la loi. Mais peut-être aurait-il échappé à cette sentence si son cas n’avait pas été porté devant la Cour suprême puisque son dossier de candidature ne renseigne pas sur son statut de condamné. Autrement la Cena l’aurait certainement relevé. D’après l’intéressé, c’est son compagnon du même parti, Aboubacar Yaya qui l’a dénoncé à la justice. Pourquoi ? Toujours d’après l’intéressé, pour permettre au cousin de Aboubacar Yaya qui est son suppléant de siéger à sa place. En effet, le conseiller déchu fait partie des frondeurs du parti, ceux qui étaient opposés à l’élection de Aboubacar Yaya comme maire. Selon les mêmes sources, la logique de celui-ci, est sans doute d’ôter tous les obstacles de son chemin. Malheureusement, la situation s’est retournée contre le parti.

Il ne faut donc pas y voir une éventuelle main du pourvoir en place.

Par Sènankpon DOSSOU

 

Laisser un commentaire

Top